Frank Borman, l’un des premiers hommes autour de la Lune, est mort

Crédit : Nasa
L’astronaute américain Frank Borman avait été, en décembre 1968, l’un des trois premiers humains à voir la face cachée de la Lune à bord du vaisseau Apollo 8. Il s’est éteint le 7 novembre 2023 à l’âge de 95 ans.

« Va au lit ! » Par ces quelques mots, Frank Borman avait ordonné à son équipier Bill Anders de cesser de regarder par le hublot de la capsule Apollo 8, alors qu’elle tournait autour de la Lune, pendant Noël 1968. Commandant de la première mission habitée à franchir les 384000 km qui séparent la Terre de la Lune, Frank Borman était un astronaute consciencieux et prudent. Et il voulait que ses équipiers soient en forme en cas de problème. Il vient de s’éteindre le 7 novembre 2023, à l’âge de 95 ans, quelques jours seulement après Ken Mattingly, autre astronaute du programme Apollo, qui avait suivi le même chemin en orbite lunaire en 1972.

Il avait ouvert la route de la Lune

L’histoire le retiendra comme l’un des tout premiers humains, en compagnie de Jim Lovell et de Bill Anders, à avoir contemplé de ses yeux la face cachée de la Lune. Mais au cours de cette mission Apollo 8 très risquée, il avait joué le rôle du rabat-joie, exigeant de ses équipiers qu’ils se concentrent sur leurs tâches et qu’ils se reposent en vue des manœuvres à venir au lieu de regarder la Lune.

Quelques années plus tôt, en décembre 1965, Frank Borman avait commandé la mission Gemini 7. Avec Jim Lovell, il avait été le premier à passer près de 14 jours dans l’espace, pour démontrer que le voyage vers la Lune était possible.

Il ne reste plus que 9 astronautes d'Apollo en vie

Des astronautes ayant volé dans le cadre du programme lunaire Apollo, il ne reste désormais plus que Jim Lovell, Bill Anders (les deux équipiers de Borman à bord d’Apollo 8), Rusty Schweickart, David Scott, Tom Stafford, Buzz Aldrin, Fred Haise, Charlie Duke et Harrison Schmitt. Parmi ces neuf astronautes, quatre ont marché sur la Lune.


Au sujet d’Apollo, à découvrir également sur notre site :

 

Programme Artemis : Comment la Nasa veut reconquérir la Lune

Nouveau hors-série disponible sur notre boutique web et en kiosque dès le 15 avril (où le trouver ?)

Le programme lunaire Artemis. Hors-série Ciel & espace n°45. © C&E 2023

Recevez Ciel & Espace pour moins de 6€/mois

Et beaucoup d'autres avantages avec l'offre numérique.

Voir les offres

Nous avons sélectionné pour vous

  • Avec Desi, une nouvelle fissure ouverte en cosmologie ?

    La première année d’observation du relevé céleste Desi suggère que l’énergie noire, qui accélère l’expansion de l’univers, pourrait avoir varié dans le temps. Un résultat qui défie notre compréhension de l’évolution cosmique et qui suscite tour à tour prudence, enthousiasme et curiosité chez les spécialistes.

  • Kamo’oalewa, l’astéroïde cible de la sonde Tianwen 2, est bien un morceau de Lune

    Le petit corps céleste qui gravite sur une orbite très voisine de celle de la Terre semble avoir la Lune pour origine. Outre sa composition, des simulations de trajectoire militent en ce sens. Un cratère est même suspecté : Giordano Bruno.

  • Expansion de l’Univers : la tension s’accroit sur la constante de Hubble

    L’Univers est en expansion. Soit. Mais à quelle vitesse ? Selon la méthode utilisée, ce taux d’expansion, ou constante de Hubble, varie. Et les mesures les plus récentes viennent encore confirmer cette tension. Au point que des cosmologistes mettent en cause les modèles théoriques les mieux établis.