Les moments forts d’Apollo 8, racontés par Philippe Henarejos

Conférence Apollo 8 de Philippe Henarejos. © Ciel & Espace
Il y a pile 50 ans, les trois astronautes d'Apollo 8 contournent la Lune. Pour la première fois, des yeux humains contemplent la surface lunaire, toute proche, et découvrent à l'horizon leur planète bleue, si lointaine. Philippe Henarejos, rédacteur en chef de « Ciel & espace », nous refait vivre cette mission unique !

Le 24 décembre 1968, le rêve de Jules Verne se réalise : pour la première fois, trois hommes survolent la face cachée de la Lune. Quelques heures plus tard, les astronautes de la mission Apollo 8 découvrent... la Terre qui se lève au-dessus de l'horizon lunaire. À partir des témoignages directs de l’équipage, Philippe Henarejos, rédacteur en chef de Ciel & espace, fait le récit de ce voyage historique, prélude à l’atterrissage d’astronautes à la surface de la Lune.

Découvrez nos autres conférences des Rencontres 2018.

 

À lire également : notre dossier spécial Apollo 8 : De la Terre à la Lune

Ciel & espace n°562, actuellement en kiosque ou sur notre boutique web

 

Recevez Ciel & Espace pour moins de 6€/mois

Et beaucoup d'autres avantages avec l'offre numérique.

Voir les offres

Nous avons sélectionné pour vous

  • Vidéo : Les origines de l’Univers explorées avec Hervé Dole

    Hervé Dole étudie la formation et l'évolution des grandes structures (galaxies et amas de galaxies). Il participe notamment aux missions de l’ESA Planck et Euclid. En novembre 2018, il a exposé les récentes avancées dans notre connaissance de l’Univers lors des Rencontres du ciel et de l’espace (RCE).

  • Admirez l’éclipse totale de Lune du 21 janvier !

    Il faudra être un lève-tôt, ce lundi 21 janvier 2019, pour apercevoir la Lune plonger dans l’ombre de la Terre ! Un spectacle assez rare, étonnant et beau, à contempler pendant plus d’une heure en direction de l’ouest !

  • Enquête sur Asgardia : la première nation de l’espace intrigue

    Le Russe Igor Ashurbeyli a fondé voilà deux ans Asgardia, qui revendique 280 000 citoyens à travers le monde. Ce premier royaume spatial, en réalité surtout numérique, se veut pacifiste et humaniste et souhaite être reconnu par les Nations unies. Mais peut-on faire confiance à un ex-fabriquant de missiles ?