Disparition de l’astronaute d’Apollo 9 James McDivitt

Crédit : Nasa
L’astronaute américain James McDivitt, pilote de « l’Araignée », est mort à l’âge de 93 ans. Il avait participé à deux missions cruciales du programme spatial de la Nasa : Gemini 4 et Apollo 9.

Décédé à l’âge de 93 ans, l’astronaute américain James McDivitt est l’un de ceux qui ont rendu possible l’atterrissage sur la Lune. En mars 1969, au cours de la mission Apollo 9, il a été le premier à piloter un module lunaire (LM) appelé Spider, l’Araignée. Ce nom restera pour tous les autres modules lunaires qui, avec leurs quatre pattes métalliques et leur profil anguleux, évoquaient une araignée. Au cours d’un vol d’essai de 10 jours, en compagnie de Rusty Schweickart, il a pris les commandes de cet engin entièrement nouveau pour le faire évoluer en orbite terrestre.

Disponible sur notre boutique web et en kiosque (où nous trouver ?)

Ciel & espace n°585 et le hors-serie n°43

Le LM testé autour de la Terre

Sortie dans l’espace de Schweickart, séparation du LM avec le module de commande piloté par David Scott, mise à feu du moteur de descente, largage de l’étage inférieur, mise à feu du moteur de remontée, amarrage au module de commande ; en quelques heures, tous les objectifs de cette mission très complexe ont été remplis. La Nasa a ainsi acquis la confiance suffisante pour renouveler les essais en orbite lunaire au printemps 1969 avec Apollo 10, puis pour réussir l’alunissage en juillet 1969 avec Apollo 11.

McDivitt avait été sélectionné comme astronaute par la Nasa en 1962 et avait participé en 1965 à la mission historique Gemini 4 au cours de laquelle, pour la première fois, un Américain, son équipier Edward White, était sorti dans l’espace.

James McDivitt pose avec humour au cours du programme Gemini, au début des années 1969. © Nasa.

Des astronautes du programme Apollo, seuls onze (dont quatre ayant marché sur la Lune) sont encore vivants. Jusqu’à ce jour, les équipages d’Apollo 8 et 9 étaient les seuls à rester encore au complet.

 

À découvrir également, sur le programme Apollo :

Recevez Ciel & Espace pour moins de 6€/mois

Et beaucoup d'autres avantages avec l'offre numérique.

Voir les offres

Nous avons sélectionné pour vous

  • Découverte de deux trous noirs supermassifs sur le point de fusionner

    Pour la première fois, une image prise avec le télescope spatial James Webb montre deux trous noirs supermassifs très proches l’un de l’autre. La scène, qui se déroule à des milliards d’années-lumière, donne un indice sur le processus de formation des trous noirs qui occupent le centre de nombreuses galaxies.

  • Problème de propulsion pour Bepi-Colombo en route vers Mercure

    La sonde européenne en route vers Mercure fait face à un souci : ses propulseurs ioniques ne fonctionnent plus à pleine puissance. L’Agence spatiale européenne tente de déterminer l’origine du problème qui, pour l’heure, ne devrait pas menacer le prochain survol de la première planète du Système solaire.

  • Les trous noirs sont en une du Ciel & espace 595, en kiosque le 15 mai

    Au sommaire du magazine Ciel & espace de juin-juillet 2024 : les trous noirs tout proches de nous ; la bataille des géants entre l’ELT européen et le TMT américain ; l’abbé Lacaille, l’explorateur du ciel austral ; le test de la lunette Askar FRA400…