Podcast : Ondes gravitationnelles, les enjeux d'une grande découverte

Vue d'artiste des ondes gravitationnelles. © CSIRO
Il y a deux ans, les équipes de Ligo et de Virgo annonçaient la toute première détection d'une onde gravitationnelle, émise par la fusion de deux trous noirs. Pour commémorer cette découverte, rediffusion exceptionnelle du podcast enregistré avec Matteo Barsuglia, membre de l'équipe Virgo.

C'est peut-être la plus grande découverte de ce début du XXIe siècle. Le 11 février 2016, les équipes scientifiques des instruments Ligo et Virgo annonçaient avoir détecté le passage d'une onde gravitationnelle, quelques mois plus tôt, émise par la fusion de deux trous noirs... Imaginées par Einstein en 1916, ces vagues de l'espace-temps confirmaient une fois de plus la validité de la théorie de la relativité générale. Mais surtout, elles offraient un nouvel outil pour sonder l'Univers...

Deux ans après cette extraordinaire détection — suivie de quatre autres, dont une liée à la fusion de deux étoiles à neutrons en octobre 2017, ainsi que de l'attribution du prix Nobel et de deux médailles d'or du CNRS —, nous rediffusons le podcast enregistré à l'époque à destination de nos abonnés.

Matteo Barsuglia, membre de l'équipe Virgo et directeur de recherches au laboratoire Astroparticule et Cosmologie, nous y raconte en deux épisodes les coulisses de la découverte, et sa signification pour l'astrophysique...

 

Abonné(e) à Ciel & Espace, avez-vous écouté nos précédents podcasts ?

Le Voyage extraordinaire de Georges Méliès

Picast, un nanosatellite pour étudier le système planétaire de Bêta Pictoris

Voyage sur les flots de galaxies

Le côté obscur de l'Univers

Météorites, entre ciel et terre

...

Recevez Ciel & Espace pour moins de 6€/mois

Et beaucoup d'autres avantages avec l'offre numérique.

Voir les offres

Nous avons sélectionné pour vous

  • Podcast : Rheticus, l'homme qui convainquit Copernic

    Sans ce jeune mathématicien, son seul élève, Copernic n'aurait peut-être jamais terminé l'ouvrage dans lequel il expose la thèse de l'héliocentrisme. Qui était Georg Joachim Rheticus ? Un grand entretien de Ciel & Espace.

  • Podcast : Dans le ciel nocturne au mois de mai

    C'est le mois de Jupiter ! Le 10, la planète géante passe à l'opposition, c'est donc la période la plus favorable pour l'observer. Au programme aussi de ces éphémérides : Saturne qui passe dans l'amas globulaire M22 (le 20), les cratères lunaires Triesnecker et Hyginus à découvrir avec Bernard Nomblot, et la constellation du Scorpion à explorer avec Jean-Luc Dauvergne.

  • Le JWST perd ses boulons

    Toujours en phase de test, le James Webb Space Telescope souffre d’une nouvelle avarie. La Nasa a annoncé que, fin avril 2018, de la visserie se serait échappée du cache protégeant le bouclier thermique.