Il est possible de voir les aurores sur d’autres planètes

Les aurores polaires de Saturne vues en infrarouge. © Nasa/JPL/Univ. of Arizona/univ. of Leicester
Les aurores polaires sont l’un plus beaux spectacles que nous offre le ciel. Sur Terre, elles sont réservées à quelques régions privilégiées du globe, comme nous l’expliquons dans le dossier du Ciel & Espace n°556 (novembre 2017). Mais notre planète n’en possède pas l’exclusivité. Jupiter, Mars, Saturne s’illuminent sous l’effet des particules solaires. Et bientôt nos télescopes observeront les aurores même dans d’autres systèmes planétaires !
 

Pourrons-nous bientôt détecter les aurores d’une planète extrasolaire ? Voire les utiliser pour étudier ces mondes qui tournent autour d’étoiles lointaines ? De plus en plus d’astronomes en sont convaincus. L’équipe de Rodrigo Luger (université de Washington) a ainsi conçu une méthode utilisant les aurores pour caractériser Proxima b, la planète découverte autour de l’étoile naine rouge Proxima Centauri. Sur Terre, les aurores ne sont souvent que de pâles drapés verdâtres, que l’on imagine mal détectables depuis une autre étoile. Mais sur Proxima b, calculent les chercheurs, elles pourraient être au moins 100 fois plus intenses. Et même 10 000 fois plus en cas de fort orage magnétique. De quoi, peut-être, révéler enfin la planète jusqu’ici...
Recevez Ciel & Espace pour moins de 6€/mois

Et beaucoup d'autres avantages avec l'offre numérique.

Voir les offres

Nous avons sélectionné pour vous

  • Découverte : Deux cataclysmes stellaires ont ensemencé le futur Soleil et ses planètes

    Comment sont apparus l’or, le platine, l’uranium et autres éléments chimiques si précieux sur notre planète ? Deux études récentes précisent leur origine. Deux types d’épisodes violents survenant en fin de vie des étoiles sont notamment le creuset de ces éléments lourds : les novae et la fusion d’étoiles à neutrons.

  • C’est la saison des nuages étranges !

    En juin et juillet, les longs crépuscules d’été réservent souvent une surprise : l’apparition d’étonnants nuages luminescents dans un ciel déjà sombre. Ces formations spectaculaires semblent surtout survenir en période de minimum d’activité solaire, et chacun peut les observer.

  • Enquête : Investir dans la météorite est-il un bon filon ?

    Encore récent, le marché de la météorite se développe rapidement. Acheter un caillou venu de l’espace peut être financièrement intéressant à condition de savoir bien le choisir, d’y mettre les moyens, d’être patient. Et de pousser la porte d’un tout petit monde aux règles bien établies.