Trèfle porte-bonheur et autres symboles à bord de la dernière Ariane 5

Signature du trèfle porte-bonheur sur la dernière Ariane 5 © Arianespace
Vingt ans après, Arianespace et Arianegroup ont réitéré un clin d’œil fait pour l’ultime lancement d’Ariane 4. La dernière Ariane 5 est décorée d’un trèfle à quatre feuilles, légendé d’un message adressé à la « vieille dame ».

Kourou, Guyane – Tandis que la dernière Ariane 5 de l’histoire roulait en direction de son aire de lancement, le 3 juillet 2023, on a pu voir un brin d’herbe se démarquer de la végétation tropicale ambiante. Un trèfle à quatre feuilles de plus de 1 mètre de côté a été imprimé au-dessus du premier étage de la fusée. Voué à porter chance à l’ultime lanceur, il a été dédicacé plus tôt par les équipes de campagne d’Arianespace et ArianeGroup et est légendé d’un message pour celle qui le porte : « Good luck old lady for the last flight ». Comprendre « Bonne chance, vieille dame, pour ton dernier lancement ». En février 2003, le même symbole décorait déjà les boosters latéraux de la dernière Ariane 4, ainsi que son second étage sur lequel était imprimé le même message.

Ariane 5 pendant son transfert le 3 juillet 2023. Cliquez sur la photo pour agrandir. © C&E/G. Langin

Outre les drapeaux de l’Europe qui bardent habituellement les boosters latéraux, on trouve d’autres symboles plus haut sur la fusée. Au-dessus du logo d’Arianespace, la coiffe d’Ariane 5 porte une inscription commémorative en l’hommage du pompier caporal Brice Caron. Né en 1987, ce dernier est mort dans le Centre spatial guyanais le 29 mars 2023 pendant la campagne de lancement de la mission JUICE. Un accident de la route, au volant du camion-citerne couché dans un virage, lui a été fatal.

Le même symbole de trèfle à bord de la dernière Ariane 4, en février 2023. © ESA/Cnes/Arianespace

« Continuum »

Au dessus siège une bannière « spaceflight continuum » voué à symboliser la continuité entre les fusées Ariane. Si Ariane 4 et Ariane 5 ont coexisté de 1996 à 2003, ce ne sera pas le cas entre Ariane 5 et Ariane 6. Actuellement prévue pour fin 2023 (contre 2020 initialement), l’annonce à venir d’un glissement en 2024 est pressentie.

Ce sont enfin les logos des deux clients d’Arianespace qui culminent en haut du lanceur. Le second satellite de la mission Syracuse IV de la Direction générale de l’armement (DGA) y loge, accompagné de Heinrich Hertz, satellite de télécommunication du Centre spatial allemand (DLR), baptisé comme le physicien ayant démontré expérimentalement l’émission et la réception d’ondes radio à la fin du XIXe siècle.

Les logos et symboles sur la coiffe de la dernière Ariane 5. Cliquer sur la photo pour agrandir. © C&E/G. Langin

 

Artemis : Comment la Nasa veut reconquérir la Lune

Nouveau hors-série disponible sur notre boutique web et en kiosque dès le 15 avril (où le trouver ?)

Le programme lunaire Artemis. Hors-série Ciel & espace n°45. © C&E 2023

Recevez Ciel & Espace pour moins de 6€/mois

Et beaucoup d'autres avantages avec l'offre numérique.

Voir les offres

Nous avons sélectionné pour vous

  • Le JWST plonge dans les volutes de la galaxie du Cigare

    Le télescope spatial James Webb livre une vue plongeante au cœur de la galaxie M82 et dévoile une intense activité stellaire.

  • Au cœur de la nuit de l'étoile

    Lundi 8 avril 2024, une éclipse totale de Soleil a traversé le Mexique, les États-Unis et le Canada malgré une météo incertaine.

  • Fin de matinée sur Mars

    Le rover Perseverance poursuit sa route qui l’amène à quitter progressivement le cratère Jezero, où il s’est posé voici plus de trois ans. Le paysage autour de lui est de plus en plus escarpé, comme le montre cette vue prise le 26 mars 2024.