Le JWST ne sera lancé qu’en 2021

Crédit : D. Stover/Nasa
Nouveau coup dur pour le James Webb Space Telescope (JWST), dont l’assemblage est décidément bien compliqué : des anomalies lors des derniers tests et des erreurs humaines entraînent un report de plus de sa date de lancement, désormais établie à 2021.

La Nasa est formelle, l’échéance du printemps 2020 pour le départ du JWST était tout à fait tenable… jusqu’à que des anomalies dans les tests acoustiques ne soient décelées. Selon l’Independent Review Board, le comité de suivi du projet mis en place par la Nasa, à cause de ces problèmes, son lancement doit être repoussé au minimum au 30 mars 2021. C'est quatorze ans plus tard que la date initialement prévue — 2007 — lors de la genèse du projet en 1997.

Dans son récent rapport, la Nasa ne revient pas en détail sur la cause des problèmes rencontrés lors des tests acoustiques. Elle précise également qu’il y a eu des erreurs humaines, sans les expliciter.

Ce retard supplémentaire s’accompagne aussi d’une hausse significative du coût global du projet : 9,66 milliards de dollars, dont 8,8 milliards sont alloués au développement. La limite des 8 milliards de dollars fixée par le Sénat est dépassée, sans surprise. La vraie surprise serait de voir le JWST décoller à l’heure, le 30 mars 2021.

Recevez Ciel & Espace pour moins de 6€/mois

Et beaucoup d'autres avantages avec l'offre numérique.

Voir les offres

Nous avons sélectionné pour vous

  • Une énorme tache sombre photographiée à la surface de Bételgeuse !

    Pour la première fois depuis sa chute de luminosité entamée à l’automne 2019, une équipe d’astronomes a zoomé sur la surface de Bételgeuse. Ils révèlent le portrait le plus récent de cette étoile supergéante rouge qui se meurt.

  • Vénus, Io et Triton dans la ligne de mire de la Nasa

    L’agence spatiale américaine a dévoilé ce 13 février les quatre finalistes de sa prochaine sélection de missions « Discovery » d’exploration du Système solaire. Avec deux propositions de sondes, Vénus a de bonnes chances d’être de nouveau visitée dans les années 2020.

  • La Maison Blanche dévoile son plan budgétaire pour le programme lunaire Artémis

    L’administration Trump a rendu publique sa proposition de budget pour 2021, dans lequel la Nasa voit ses moyens substantiellement augmentés. Pas moins de 35 milliards de dollars viennent soutenir le programme Artémis pour permettre à des astronautes américains de fouler le sol lunaire en 2024.