La sonde Hayabusa 2 scrute son cratère artificiel sur l’astéroïde Ryugu

Le sol de Ruygu photographié par Hayabusa 2. © Jaxa
La mission japonaise Hayabusa 2 entre dans une nouvelle phase : aller arracher quelques roches supplémentaires à l’astéroïde Ryugu à l’endroit exact où elle a creusé un cratère. Elle l’a photographié de près.

Le 16 mai 2019, la sonde Hayabusa 2 n’était qu’à 500 m de l’astéroïde Ruygu. Sa caméra en a profité pour photographier avec un bon degré de détail le petit cratère qu’elle a elle-même creusé le 5 avril en lui envoyant dessus un projectile métallique. Cette nouvelle image est plus nette que la précédente obtenue le 25 avril. Et elle permet aux équipes qui pilotent la sonde de déterminer à quel endroit il va être possible de larguer un marqueur afin de revenir, ultérieurement, collecter des échantillons comme cela avait été fait le 21 février 2019.

L’impact est la zone plus sombre située près du centre, dans le quart haut et droit de l’image. Un rocher d’environ 5 m de large, qui affleurait sur une image à haute résolution prise avant le choc (dans la CO1 area), a été entièrement mis au jour.

Après examen du cliché, il apparaît que la zone de l’impact artificiel est tout à fait propice à la dépose du marqueur. Cette opération est prévue le 30 mai. Ce jour-là, Hayabusa 2 doit se stabiliser à 35 m de la surface avant de s’approcher jusqu’à 10 m et relâcher le petit module destiné à la guider ultérieurement.

Recevez Ciel & Espace pour moins de 6€/mois

Et beaucoup d'autres avantages avec l'offre numérique.

Voir les offres

Nous avons sélectionné pour vous

  • Pluton et Charon photographiés à contre-jour

    En 2015, juste après son passage auprès de Pluton et de Charon, la sonde New Horizons s’est retournée pour photographier l’atmosphère de la planète naine et un éventuel échappement de matière sur son satellite.

  • Cheops voit flou, mais c’est volontaire

    Lancé le 18 décembre 2019, l’observatoire spatial Cheops a pris sa toute première photo du ciel le 29 janvier 2020. Elle est floue, mais c'est voulu…

  • Trois astronautes et des records de retour sur Terre

    Le vaisseau Soyouz MS-13, de retour de la station spatiale internationale (ISS), s’est posé ce 6 février 2020 dans les steppes du Kazakhstan. À son bord, trois astronautes, dont l’Italien Luca Parmitano, qui est maintenant l’Européen à avoir passé le plus de temps en sorties spatiales.