La sonde Bepi-Colombo survole Vénus

Ce disque blanc est Vénus, photographiée par Bepi-Colombo lors de son passage au plus près. © ESA/BepiColombo/MTM
En route vers Mercure, la sonde Bepi-Colombo est passée à 10 720 km de Vénus ce 15 octobre 2020 à 5h58, heure de Paris. Plusieurs instruments scientifiques ont réalisé des observations.

Presque deux ans jour pour jour après son lancement le 20 octobre 2018, la sonde eurojaponaise Bepi-Colombo a survolé Vénus ce matin, à 10 720 km d’altitude. Deux des trois caméras du module de transfert de la sonde (qui est en réalité composée de trois sondes) étaient allumées pour prendre des clichés de la planète. Sur l’image ci-dessus, Vénus apparaît – surexposée – à l’arrière-plan d’un magnétomètre de la sonde.

Onze autres instruments ont été activés pendant le survol, dont le spectromètre infrarouge Mertis. Ses données ont pris une importance particulière depuis l’annonce de la découverte controversée de la phosphine dans l’atmosphère de Vénus. Quoique conçu pour cartographier les minéraux à la surface de Mercure, il pourrait en effet détecter des raies de la phosphine qui tombent dans son domaine de longueur d’onde. Et peut-être ainsi confirmer la découverte.

La sonde Bepi-Colombo à l'approche de Vénus. © ESA/BepiColombo/MTM

« Pour le moment, les données sont encore à bord de la sonde, explique le responsable scientifique de l’instrument, Jörn Helbert. Elles seront transmises vers la Terre dans les prochains jours. Puis il nous faudra quelques semaines pour traiter les données. Bien sûr, nous commencerons par chercher la phosphine, ainsi que le dioxyde de soufre [qui serait un indice de volcanisme, NDLR]. »

Le survol de ce 15 octobre 2020 suit celui de la Terre le 10 avril dernier et précède un nouveau passage au plus près de Vénus l’été prochain. Bepi-Colombo passera alors à seulement 550 km de la planète. Ces survols sont destinés à modifier la trajectoire de la sonde et à la ralentir en utilisant un minimum de carburant, par le seul jeu de la mécanique céleste. Six autres sont prévus autour de Mercure avant une mise en orbite définitive en 2025.

Le passage au plus près de Vénus. Crédit : ESA/BepiColombo/MTM, CC BY-SA 3.0 IGO

 

Actuellement disponible en kiosque ou sur notre boutique

le Ciel & espace d’octobre-novembre 2020

et notre nouveau hors-série sur l’Univers

Recevez Ciel & Espace pour moins de 6€/mois

Et beaucoup d'autres avantages avec l'offre numérique.

Voir les offres

Nous avons sélectionné pour vous

  • Podcast : En France, comment va la nuit ?

    Si les astronomes ont été les premiers à tirer la sonnette d'alarme, l'impact de la pollution lumineuse pour l'environnement est désormais bien établi. En France, quelles sont les zones préservées et comment la situation évolue-t-elle ? Rencontre avec Philippe Deverchère, directeur scientifique du bureau d'étude Dark Sky Lab.

  • Podcast : Ce qu'il ne faut pas manquer dans le ciel en août 2022

    Saturne, reine de la nuit ! Avec le passage à l'opposition de la planète aux anneaux le 14, ce mois d'août est la période idéale pour l'observer ou mieux encore : la faire découvrir aux néophytes ! Dans ce podcast, il sera aussi question d'Uranus et de Mars, de la Lune, des Pléiades, de Vesta et de Vénus...

  • Premier lancement réussi pour la fusée Vega C

    Le nouveau lanceur européen, version améliorée de Vega, a été lancé pour la première fois depuis le Centre spatial guyanais ce 13 juillet 2022. Ses trois premiers étages ont fonctionné parfaitement.