Sonde Bepi-Colombo : les défis d’un voyage vers Mercure

Vue d'artiste de la sonde Bepi-Colombo autour de Mercure. © Airbus
Située à “seulement” 58 millions de kilomètres du Soleil, Mercure présente des difficultés particulières pour tout visiteur spatial. Didier Morançais (Airbus) détaille les défis techniques à relever pour amener la sonde Bepi-Colombo aux abords de la première planète.

Bepi-Colombo, la première mission européenne en direction de Mercure, a débuté son voyage vers la planète tellurique la moins explorée du Système solaire en octobre 2018. Cette mission est composée de deux orbiteurs : le Mercury Planetary Orbiter (MPO, conçu par l’ESA) et le Mercury Magnetospheric Orbiter (MMO, développé par le Japon). Maître d’œuvre de la mission pour le compte de l’ESA, Airbus est chargé de la conception et de la réalisation de MPO et de tous les autres composants européens.

Placer une sonde en orbite autour de Mercure n’est pas simple. Elle doit non seulement supporter l’immense chaleur du Soleil, mais aussi le rayonnement infrarouge émis par la planète surchauffée, nécessitant des solutions innovantes, comme l’explique Didier Morançais, d’Airbus. Une conférence captée lors des Rencontres du ciel et de l’espace, en novembre 2018.

 

Découvrez nos autres conférences des Rencontres 2018.

 

Actuellement en kiosque, le Ciel & espace n°564, est aussi disponible sur notre boutique.

Recevez Ciel & Espace pour moins de 6€/mois

Et beaucoup d'autres avantages avec l'offre numérique.

Voir les offres

Nous avons sélectionné pour vous

  • Découverte : Deux cataclysmes stellaires ont ensemencé le futur Soleil et ses planètes

    Comment sont apparus l’or, le platine, l’uranium et autres éléments chimiques si précieux sur notre planète ? Deux études récentes précisent leur origine. Deux types d’épisodes violents survenant en fin de vie des étoiles sont notamment le creuset de ces éléments lourds : les novae et la fusion d’étoiles à neutrons.

  • C’est la saison des nuages étranges !

    En juin et juillet, les longs crépuscules d’été réservent souvent une surprise : l’apparition d’étonnants nuages luminescents dans un ciel déjà sombre. Ces formations spectaculaires semblent surtout survenir en période de minimum d’activité solaire, et chacun peut les observer.

  • Enquête : Investir dans la météorite est-il un bon filon ?

    Encore récent, le marché de la météorite se développe rapidement. Acheter un caillou venu de l’espace peut être financièrement intéressant à condition de savoir bien le choisir, d’y mettre les moyens, d’être patient. Et de pousser la porte d’un tout petit monde aux règles bien établies.