La fusée européenne Vega-C ne revolera pas avant octobre 2024

Vue éclatée du lanceur Vega-C dont la tuyère du 2ème étage, Zefiro-40, est défectueuse. © ESA/C&E
Une commission d’enquête a jugé nécessaire que l’entreprise Avio revoit la conception de la tuyère de son deuxième étage, le Zefiro-40. Deux nouveaux tests d’allumage sont requis avant le retour au vol de Vega-C, dorénavant prévu au dernier trimestre de 2024.

Ce 2 octobre vient d’être rendu public le rapport d’enquête sur l’incident rencontré par la fusée Vega-C le 28 juin 2023. Son deuxième étage, appelé Zefiro-40, n’avait pas supporté un allumage statique de son moteur lors d’un test conduit par l’entreprise italienne Avio, maître d’œuvre du lanceur léger européen. Cet essai visait à qualifier le recours à un nouveau matériau en composite de carbone (fourni par ArianeGroup), pour remplacer le matériau jugé fautif (fourni par l'entreprise ukrainienne Yuzhnoye) lors de l’échec en vol survenu en décembre 2022.*

Le Ciel & espace 591 disponible sur notre boutique web et en kiosque (où le trouver ?)

Exoplanètes : ce que révèlera leur atmosphère

Ciel & espace n°591

« Dès la première seconde, nous avons constaté un début de décollement du col de tuyère [throat insert, en anglais]. À la 40e seconde, un jaillissement anormal de lumière s’est accompagné d’une décompression du moteur », décrit aujourd’hui Giovanni Colangelo, inspecteur général à l’Agence spatiale européenne. Conclusion de l’ESA : le design de la tuyère du Zefiro-40 n’est plus compatible avec le nouveau matériau en composite de carbone, fourni par ArianeGroup. Il doit être changé. En plus de revoir ses modèles numériques, il est aussi demandé à Avio de conduire deux nouveaux allumages statiques avant d’autoriser Vega-C à redécoller. Le premier de ces tests aura lieu « autour du second trimestre de 2024 », d’après Giulio Ranzo, directeur général d’Avio. « Le retour au vol de Vega-C est attendu au quatrième trimestre de 2024 », estime l’ESA.

Dirigeants européens lors de l’annonce des conclusions de l'enquête le 2 octobre 2023. © ESA

Seulement 3 lancements pour l’Europe en 2023

Cette annonce confirme qu’aucune Vega-C ne sera lancée en 2023. En revanche, son prédécesseur Vega doit partir le samedi 7 octobre depuis le Centre spatial guyanais, avec à son bord le satellite thaïlandais Theos-2 et cinq nanosatellites. Ce vol VV23 est l’avant-dernier d’une Vega, moins puissante que Vega-C. En l’absence d’Ariane 6 en retard de développement, ce lancement sera scruté comme le troisième et dernier en 2023, pour une fusée orbitale européenne (après les deux dernières Ariane 5 le 14 avril et le 5 juillet 2023). C’est le plus petit nombre de tirs pour l’Europe depuis 2004, tandis qu’ailleurs les départs de fusées pour l’espace ne font que s’intensifier : 85 pour les États-Unis et 45 pour la Chine en 2023, à ce jour.

À terme, Arianespace compte proposer 4 lancements de Vega-C par an à ses clients. « Avec la possibilité de monter la cadence à 5, voire 6, complète son président Stéphane Israël. Mais avant la hausse de cadence, la priorité pour 2024 reste la fiabilité du lanceur. »

*Voir aussi « Qu’est-il arrivé à la fusée Vega-C ? » dans le n°591 de C&E, page 18

 

Recevez Ciel & Espace pour moins de 6€/mois

Et beaucoup d'autres avantages avec l'offre numérique.

Voir les offres

Nous avons sélectionné pour vous

  • Découverte de deux trous noirs supermassifs sur le point de fusionner

    Pour la première fois, une image prise avec le télescope spatial James Webb montre deux trous noirs supermassifs très proches l’un de l’autre. La scène, qui se déroule à des milliards d’années-lumière, donne un indice sur le processus de formation des trous noirs qui occupent le centre de nombreuses galaxies.

  • Problème de propulsion pour Bepi-Colombo en route vers Mercure

    La sonde européenne en route vers Mercure fait face à un souci : ses propulseurs ioniques ne fonctionnent plus à pleine puissance. L’Agence spatiale européenne tente de déterminer l’origine du problème qui, pour l’heure, ne devrait pas menacer le prochain survol de la première planète du Système solaire.

  • Les trous noirs sont en une du Ciel & espace 595, en kiosque le 15 mai

    Au sommaire du magazine Ciel & espace de juin-juillet 2024 : les trous noirs tout proches de nous ; la bataille des géants entre l’ELT européen et le TMT américain ; l’abbé Lacaille, l’explorateur du ciel austral ; le test de la lunette Askar FRA400…