L'astéroïde Arrokoth comme vous ne l’avez jamais vu

L’astronome amateur Roman Tkachenko s’est pris de passion pour la mission New Horizons et nous délivre une vue inédite en 3D de l’astéroïde le plus lointain jamais exploré : Arrokoth.

La sonde New Horizons envoyée vers Pluton et au-delà a survolé le 1er janvier 2019, l’astéroïde primordial Arrokoth (auparavant surnommé Ultima Thulé). Cette mission de la Nasa piloté par le laboratoire APL de l’université Johns Hopkins, a le bon goût de partager ses données brutes. Ceci permet à des amateurs de faire de la science participative en traitant eux mêmes les données. Roman Tkachenko est passé maître dans ce domaine, et il a fait un travail remarquable sur les données de Pluton que nous mettions en avant il y a quelques mois. Ces traitements sont d’une telle qualité qu’ils vont souvent plus loin que ceux de la Nasa et sont donc repris par les chercheurs lorsqu’il s’agit de communiquer.

Arrokoth vu de face grâce à la modélisation 3D

Il a poursuivi ce travail méticuleux sur les données d’Arrokoth et nous montre l’objet sous un angle inédit. La sonde a photographié l’astéroïde de profil, montrant deux lobes côte à côte. En modélisant les données en 3 dimensions, Roman Tkachenko nous montre ici l’objet vu de face avec les deux lobes dans le même axe. La modélisation en 3D permet de créer une image stéréo. Pour l’apprécier, une petite gymnastique oculaire s'impose : il faut loucher légèrement. Pour vous aider, placer un doigt devant vos yeux, avec l’image de l’astéroïde à l’arrière-plan. Fixez votre doigt et ajustez la distance jusqu’à ce que les deux images de l’astéroïde se superposent. Il faut ensuite parvenir à focaliser l’œil sur cette image superposée pour la voir nette sans décroiser les yeux. Si vos yeux manquent de souplesse, vous pouvez vous consolez avec le gif animé montrant l’objet en 3D.

 

Arrokoth Flyby!
(3D visualization)#NewHorizons pic.twitter.com/KfWSe8ppI3

— Roman Tkachenko (@_RomanTkachenko) June 21, 2020
Recevez Ciel & Espace pour moins de 6€/mois

Et beaucoup d'autres avantages avec l'offre numérique.

Voir les offres

Nous avons sélectionné pour vous

  • La comète NEOWISE dans le ciel de Paris

    La comète NEOWISE brille tant qu’elle est parfaitement visible en pleine ville. Le 7 juillet, David Bertho l’a photographiée avec la Tour Eiffel et d’étranges nuages situés à la frontière de l’espace : les noctiluques.

  • Théâtre d’ombres dans la nébuleuse du Serpent

    En un peu plus d’un an, l’aspect d’une nébuleuse observée dans la constellation du Serpent par le télescope spatial Hubble a changé. En cause : des ombres projetées par un disque de poussière, qui aurait évolué dans ce court laps de temps.

  • La Station spatiale passe devant le Soleil et réserve une belle surprise

    L’astronome amateur Thierry Legault a réussi l’exploit le 25 juin 2020 de photographier le bras robot de la Station spatiale internationale lors de son passage devant le Soleil.