Hope réussit sa mise en orbite autour de Mars

Crédit : DR
La sonde émiratie Hope est entrée sur orbite autour de Mars le 9 février 2021. Après une première phase de 30 minutes, la suite des opérations devrait permettre de stabiliser l’engin autour de la planète rouge.

Première étape martienne réussie pour l’agence spatiale des Émirats Arabes Unis. La sonde Hope, lancée le 19 juillet 2020, a atteint son objectif le 9 février 2021. Les équipes émiraties ont réalisé une manœuvre d’insertion en orbite de Mars qui permet à la planète de « capturer » l’appareil. Dès 16h32, l’allumage continu de ses six propulseurs pendant 27 minutes ont provoqué une décélération intense faisant chuter la vitesse pour permettre la satellisation. La sonde arrivait à 21000 km/h. Elle gravite maintenant autour de la planète rouge à 18000 km/h. La confirmation de la réussite de la manœuvre est parvenue sur Terre à 17 h 13, après un délai de 11 minutes dû au temps nécessaire aux signaux radio pour parvenir sur la Terre.

Orbite provisoire

La sonde Al Amal (« Espoir » en arabe, Hope en anglais) est alors entrée dans l’orbite de capture, dans laquelle elle parcourra un trajet elliptique de 40 heures autour de Mars, avec une altitude variable entre 1000 km et 49 380 km. Les premières images de Mars seront transmises à une base d’opération située en Espagne.

Après une phase de calculs et de vérifications, l’engin émirati de 1350 kg sera positionné (à l’aide de ses moteurs) pour suivre une orbite plus propice à un relevé d’informations sur une durée de 2 ans. Avec une révolution de 55 heures autour de la planète, entre 20 000 et 43 000km d’altitude, Hope effectuera sa mission grâce à trois instruments scientifiques. Emir, EXI et Emus — respectivement un spectromètre infrarouge, un imageur et un spectromètre ultraviolet — recueilleront des données sur l’atmosphère de Mars et son climat. En parallèle, des études seront menées afin de déterminer si la planète aurait pu abriter une forme de vie.

Deux autres sondes à suivre

Deux autres sondes martiennes suivent Hope. Dès le 10 février 2021, la mission chinoise Tianwen-1 va tenter de se satelliser avant de délivrer un rover à la surface de la planète après une phase d’observation. Et le 18 février 2021, le rover américain Perseverance devrait atterrir directement.

Pour en savoir plus : écoutez notre podcast 2020, la ruée vers Mars

 

Vient de paraître en kiosque : le Ciel & espace 575

Dossier spécial La nouvelle Voie lactée, pour tout savoir de notre galaxie

Recevez Ciel & Espace pour moins de 6€/mois

Et beaucoup d'autres avantages avec l'offre numérique.

Voir les offres

Nous avons sélectionné pour vous

  • Les nuages noctiluques font leur retour au crépuscule

    En juin et juillet, les longs crépuscules d’été réservent souvent une surprise : l’apparition d’étonnants nuages luminescents dans un ciel déjà sombre. Ces formations spectaculaires semblent surtout survenir en période de minimum d’activité solaire, et chacun peut les observer. C'est sans doute la dernière année favorable à leur observation avant 10 ans, donc profitez-en !

  • L’Europe pourrait construire son propre vaisseau spatial

    Serait-il possible de voir des astronautes s’envoler dans l’espace depuis la Guyane au sommet d’une Ariane 6 ? Toute la technologie nécessaire est déjà au point, répond l’étude du CNES présentée le 16 juin 2021 au forum GLEX sur l’exploration spatiale, à Saint-Pétersbourg.

  • Des complications pendant la sortie dans l’espace de Thomas Pesquet

    Au terme de leur sortie dans l’espace, Thomas Pesquet et Shane Kimbrough ne sont pas parvenus à déployer les panneaux solaires. Objectif manqué pour une mission qui a connu plusieurs couacs.