Une fuite dans un scaphandre interrompt en urgence une sortie sur l’ISS

L’astronaute Tracy Dyson dans sa combinaison, juste avant la sortie dans l’espace. © Nasa
Nouvel incident de scaphandre pour un astronaute de la station spatiale internationale. Le 24 juin, Dyson et Barratt sont rentrés en urgence en raison d’une fuite d’eau dans le scaphandre de Dyson.

Lundi 24 juin 2024 sur l’ISS, la sortie extravéhiculaire (EVA) de Tracy Caldwell Dyson et de Michael Barratt a été stoppée en raison d’une fuite d’eau dans le scaphandre de Dyson. Les deux astronautes sont rentrés dans la station spatiale internationale (ISS) au bout de seulement 31 minutes, au lieu des 6 heures et 30 minutes d’EVA prévues. Malgré l’apparente gravité de la situation, les deux astronautes « ne couraient aucun danger dû à cette fuite », a indiqué la Nasa à la suite de l’incident.

Une tempête de neige impressionnante

À 14 h 46 heure française, les deux astronautes avaient déjà ouvert la trappe les séparant du vide spatial, lorsqu’ils ont rapporté « de l’eau partout ». Dyson a assuré voir « des cristaux de glace, puis comme une machine à neige à l’ouverture du SCU », le cordon ombilical qui alimente les astronautes en eau et en électricité tant qu’ils sont dans le sas. « C’était une tempête de neige assez impressionnante », a ajouté l’Américain Butch Wilmore, autre passager de l’ISS. La décision a été prise d’annuler la sortie, et Dyson et Barratt n’ont pu remettre le sas sous pression qu’à 15 h 17, signant la fin officielle de l’EVA.

 

Deux numéros disponibles sur notre boutique web et en kiosque (où le trouver ?)

Des planètes à la vie : le grand récit de nos origines, le nouveau hors-série de Ciel & espace

Le Ciel & espace 595 : Trous noirs, et s’ils étaient tout proches ?

Deux numéros en kiosque : le Ciel & espace 595 et le hors-série “Le grand récit des origines”. © C&E

D’abord prévue le 13 juin 2024, cette sortie avait été repoussée au 24 juin « en raison d’une gêne ressentie dans la combinaison », titrait le communiqué de la Nasa sans plus de détails. Une autre sortie est prévue en principe le mardi 2 juillet. Pour l’instant, l’équipage de l’ISS s’affaire à comprendre et à réparer le problème, en lien avec les équipes au sol.

Ce genre d’incident s’est déjà produit. L’Italien Luca Parmitano en 2013 et l’Américain Terry Virts en 2015 ont rencontré des problèmes similaires. En 2022, de l’eau détectée dans le scaphandre de l’Allemand Matthias Maurer avait même conduit à un arrêt des sorties spatiales pendant 7 mois afin de vérifier tous les équipements.

 

La sortie dans l’espace n°90, diffusé en direct sur nasa.tv

 

Recevez Ciel & Espace pour moins de 6€/mois

Et beaucoup d'autres avantages avec l'offre numérique.

Voir les offres

Nous avons sélectionné pour vous

  • La liste des 722 villes et villages étoilés de France devrait bientôt s’allonger

    L’ANPCEN, association qui milite pour la protection du ciel nocturne, a lancé en juin l’édition 2024 de son concours « villes et villages étoilés ». 722 communes ont déjà obtenu ce label par le passé. Nous en publions la liste intégrale, retrouvez-les sur notre carte !

  • Destruction en vol d’une Falcon 9 de SpaceX : quelles conséquences ?

    Dans la nuit du 11 au 12 juillet, le deuxième étage de la fusée Falcon 9 s’est endommagé juste avant la mise sur orbite de ses satellites. Ce premier échec depuis 2016 n’est pas sans répercussion sur un calendrier chargé de lancements, parmi lesquels des vols habités prévus dès cet été.

  • To the Moon, le film qui ne choisit pas

    L’État américain aurait imposé à la Nasa de tourner en studio les premiers pas sur la Lune de Neil Armstrong, pour que la victoire par l’image sur les Russes soit totale. Tel est le propos de « To the Moon », qui sort dans les cinémas en France le 10 juillet ; un film présenté comme une comédie, mais qui oscille entre plusieurs genres sans jamais choisir.