Un œil dans le Sagittaire

La galaxie NGC 6902 photographiée par l'un des quatre télescopes de Speculoos. © ESO
Pour célébrer la première lumière de ses quatre télescopes au complet, l'équipe de l'observatoire Speculoos, au Chili, a pointé la galaxie spirale NGC 6902, dans la constellation du Sagittaire. Speculoos sera consacré à la recherche des planètes extrasolaires autour des étoiles les plus petites et les plus froides du voisinage solaire.

L’image est un prétexte et n’a pas grand-chose à voir avec les futures cibles de l’instrument, mais peu importe : c'est une bien belle vue de la galaxie NGC 6902, à 120 millions d'années-lumière, que propose l'équipe de Speculoos

Lancé par une équipe de l'université de Liège, le projet « Search for habitable Planets EClipsing ULtra-cOOl Stars » (recherche de planètes habitables éclipsant des étoiles ultra-froides) de l’observatoire austral européen (ESO) vise à repérer des exoplanètes rocheuses proches. Des planètes extrasolaires que l’on pourra étudier en détail avec les grands télescopes actuellement en gestation, comme l’Extremely Large Telescope (ELT) ou le futur télescope spatial JWST.

Constitué de quatre télescopes de 1 m de diamètre installés à l’observatoire du Paranal, dans le désert de l'Atacama (Chili), il est désormais au complet et opérationnel. Les réflecteurs Io, Europa, Ganymede et Callisto — du nom des quatre gros satellites de Jupiter — s'apprêtent à démarrer leur recherche.   

Sur cette image obtenue par Ganymede, les bras de la belle NGC 6902 s'étendent sur une surface équivalant à presque un quart de la Pleine Lune.

Recevez Ciel & Espace pour moins de 6€/mois

Et beaucoup d'autres avantages avec l'offre numérique.

Voir les offres

Nous avons sélectionné pour vous

  • Il y a 50 ans, Apollo 10 s’approchait à 15 km de la Lune

    Le 22 mai 1969, pour la première fois, des hommes voyaient la Lune depuis une altitude de 15 km seulement. À bord du module lunaire d’Apollo 10, Tom Stafford et Gene Cernan avaient l’impression de voler parmi les reliefs qui bordent la mer de la Tranquillité. Et ils prenaient cette photo.

  • Osiris-Rex zoome sur le rocher géant de Bennu

    La sonde américaine Osiris-Rex multiplie les images rapprochées de la surface rocailleuse de l’astéroïde Bennu. Un rocher particulièrement saillant a été photographié de près.

  • Hubble sonde une nouvelle fois les galaxies lointaines

    Après 16 années d’observations acharnées, le télescope spatial Hubble de la NASA et de l’ESA, vient de fournir une mosaïque exceptionnelle de l’Univers lointain. Une nouvelle prouesse pour le plus célèbre de tous les télescopes.