Vidéo : Que va nous apprendre le futur télescope James Webb ? avec Pierre Guillard

Vue d’artiste du télescope James Webb. © Nasa/JWST
Au début des années 2020, le télescope James Webb prendra le relais du télescope Hubble. Que nous apprendra le nouvel observatoire spatial de la Nasa ? L’astrophysicien Pierre Guillard nous donne deux exemples : l’étude des exoplanètes et la formation des toutes premières galaxies de l’Univers.

Le James Webb Space Telescope (JWST), dont le lancement est prévu en 2021, est un télescope de 6,5 m optimisé pour l'infrarouge. Ce grand diamètre, bien supérieur à celui de Hubble (2,4 m), et ce domaine de longueur d’onde nous feront gagner en acuité sur le ciel.  

Pour le public des Rencontres du ciel et de l’espace, Pierre Guillard a détaillé deux exemples des progrès attendus par les astronomes. Le JWST permettra ainsi d’obtenir une carte d’identité de l’atmosphère d’exoplanètes, ces planètes qui tournent autour d‘autres soleils. Autre apport crucial : sa vision fine sur l’Univers lointain nous aidera à préciser comment se sont formées les toutes premières galaxies, le domaine de prédilection de ce chercheur de l’Institut d’astrophysique de Paris.

Découvrez nos autres conférences des Rencontres 2018.

 

En kiosque : le Ciel & Espace de janvier-février, avec son Calendrier astro 2019 !

Disponible aussi sur notre boutique web

Recevez Ciel & Espace pour moins de 6€/mois

Et beaucoup d'autres avantages avec l'offre numérique.

Voir les offres

Nous avons sélectionné pour vous

  • Espace et gastronomie : la bonne recette pour nourrir les astronautes

    L’alimentation spatiale est passée du tube d'aliments aux plats de fête concoctés par des chefs étoilés. Primordiale pour la santé physique et psychologique des équipages, la nourriture devra à l'avenir être en partie produite à bord par les astronautes partis pour de longues missions. Après la cuisine de l'espace, la cuisine dans l'espace ?

  • Eclipse partielle de Lune le 16 juillet !

    Lorsque la Pleine Lune émerge de l’horizon est, ce 16 juillet 2019, elle ne reste pas longtemps ronde pour les observateurs de la France métropolitaine. Rapidement, elle entre dans l’ombre de la Terre pour une belle éclipse partielle observable pendant toute la première partie de nuit !

  • Pourquoi les fusées attirent la foudre quand elles décollent

    À presque 50 ans d’écart, deux fusées ont été frappées par la foudre au décollage. Cette mésaventure, survenue le 27 mai 2019 à une Soyouz russe, s’est terminée sans conséquence. Tout comme Apollo 12, le 14 novembre 1969. Pourtant, cela n’est pas sans danger.