Vidéo : Que va nous apprendre le futur télescope James Webb ? avec Pierre Guillard

Vue d’artiste du télescope James Webb. © Nasa/JWST
Au début des années 2020, le télescope James Webb prendra le relais du télescope Hubble. Que nous apprendra le nouvel observatoire spatial de la Nasa ? L’astrophysicien Pierre Guillard nous donne deux exemples : l’étude des exoplanètes et la formation des toutes premières galaxies de l’Univers.

Le James Webb Space Telescope (JWST), dont le lancement est prévu en 2021, est un télescope de 6,5 m optimisé pour l'infrarouge. Ce grand diamètre, bien supérieur à celui de Hubble (2,4 m), et ce domaine de longueur d’onde nous feront gagner en acuité sur le ciel.  

Pour le public des Rencontres du ciel et de l’espace, Pierre Guillard a détaillé deux exemples des progrès attendus par les astronomes. Le JWST permettra ainsi d’obtenir une carte d’identité de l’atmosphère d’exoplanètes, ces planètes qui tournent autour d‘autres soleils. Autre apport crucial : sa vision fine sur l’Univers lointain nous aidera à préciser comment se sont formées les toutes premières galaxies, le domaine de prédilection de ce chercheur de l’Institut d’astrophysique de Paris.

 

Découvrez nos autres conférences des Rencontres 2018.

 

Actuellement disponibles en kiosque ou sur notre boutique web

Le Ciel & espace n°566, août-septembre et le hors-série « Vos premiers pas sur la Lune », avec sa Carte de la Lune

 

Recevez Ciel & Espace pour moins de 6€/mois

Et beaucoup d'autres avantages avec l'offre numérique.

Voir les offres

Nous avons sélectionné pour vous

  • Exploration spatiale : que fait l’Europe ?

    A quelques semaines d’une réunion cruciale pour le futur de l’exploration spatiale en Europe, Ciel & Espace publie un hors-série exceptionnel. Présence sur la Lune, accès indépendant à l’espace, exploration robotique de Mars. Nous y faisons le tour des enjeux actuels.

  • Bill Nelson, de la Nasa : « Nous sommes dans une course à la Lune contre les Chinois »

    Participation de l’Europe au programme lunaire Artemis, rapports avec la Russie, concurrence de la Chine : l’administrateur de la Nasa détaille pour Ciel & espace les nouveaux enjeux de l’agence spatiale américaine. Une interview réalisée lors de sa venue à Paris.

  • Anneaux de Saturne : sont-ils nés d’une ancienne lune ?

    Selon des astronomes américains, un satellite aujourd’hui disparu est à l’origine de la formation des anneaux de la planète géante, ainsi que de l’inclinaison de son axe de rotation. Un scénario reposant sur la thèse d’anneaux jeunes, loin de faire l’unanimité.