Télescope géant américain : le suspense perdure

Les Etats-Unis ne financeront qu’un seul de leurs deux télescopes géants en cours de construction. Mais il reste encore à décider lequel, ce sur quoi va plancher un comité nouvellement formé.

Alors qu’une décision sur les futurs télescopes géants américains était attendue pour ce mois de mai 2024, l’issue du débat est reportée à l’automne. La National Science Foundation (NSF) a annoncé la création d’un jury indépendant dont le rôle sera de trancher lequel du Thirty Meter Telescope (TMT, 30 m de diamètre) ou du Giant Magellan Telescope (GMT, 24,5 m) sera financé.

En février dernier, la NSF avait en effet annoncé plafonner sa contribution à 1,6 milliard de dollars, une enveloppe ne permettant de finaliser qu’un seul des deux instruments. Le groupe de travail devra donc consulter les membres des deux équipes pendant le mois de juillet 2024, avant de rendre ses conclusions en septembre. La décision ultime reviendra ensuite à Sethuraman Panchanathan, le directeur de l’agence, pour enfin clore ce dossier.

Deux numéros disponibles sur notre boutique web et en kiosque (où le trouver ?)

Des planètes à la vie : le grand récit de nos origines, le nouveau hors-série de Ciel & espace

Le Ciel & espace 595 : Trous noirs, et s’ils étaient tout proches ?

Deux numéros en kiosque : le Ciel & espace 595 et le hors-série “Le grand récit des origines”. © C&E

Voici plusieurs mois que ces deux télescopes étasuniens espèrent poursuivre leur chantier respectif, déjà en partie financé par des investisseurs privés, à hauteur de 850 millions de dollars pour le GMT (soit 33% de son montant total estimé) et de 2 milliards pour le TMT (55%). En 2018, les deux équipes avaient d’ailleurs décidé de cesser leur compétition et de s’unir en un même consortium, le US Extremely Large Telescope Program (US-ELTP), pour obtenir les fonds nécessaires à leur achèvement auprès de la NSF. Malgré cela, l’agence a décidé cette année de ne financer qu’un seul projet, qu’il leur reste maintenant à sélectionner.

Des difficultés qui risquent fort de permettre à l’ELT européen, de 39 m de diamètre, d'être le premier de ces trois télescopes géants en activité, voir notre article en ligne réservé aux abonnés ou l’enquête publiée dans le Ciel & espace n°595.

Recevez Ciel & Espace pour moins de 6€/mois

Et beaucoup d'autres avantages avec l'offre numérique.

Voir les offres

Nous avons sélectionné pour vous

  • Podcast : Pourquoi les grands télescopes sont contestés à Hawaï

    Les astronomes devront-ils un jour quitter les hautes montagnes sur lesquelles ils se sont installés ? A Hawaï en tout cas, sur le sommet du volcan Mauna Kea, leurs télescopes ne sont plus vraiment les bienvenus... Mais comment en sommes-nous arrivés là ?

  • Chine : un essai statique de fusée tourne au désastre

    Un accident d’un genre inédit est survenu en Chine, dans la province du Henan, quand le premier étage du lanceur commercial Tianlong 3 a décollé contre toute attente lors d’un essai de moteurs. Une explosion violente a secoué la ville voisine de Gongyi, sans faire de victimes, semble-t-il.

  • Podcast : Juillet 2024, visez la nébuleuse Oméga !

    La Voie lactée est splendide en ce moment, profitez-en pour viser la nébuleuse Oméga ! Le ballet des planètes, lui, produit un bel alignement Aldébaran-Jupiter-Lune le 3 juillet, un rapprochement entre Mars et Uranus le 15, un lever conjoint de Saturne et de la Lune dans la nuit du 24 au 25, et une belle configuration dans le Taureau le 30.