Reportage : À Grenoble, les astronomes conçoivent le futur chasseur d’exoplanètes de l’ELT

Dans cinq ans, l’ELT observera le ciel avec son miroir de 39 m de diamètre. Il sera le plus grand télescope du monde. Nous avons entrepris de suivre de A à Z la construction d’Harmoni, l’un de ses principaux instruments, et cela se passe près de chez vous. Épisode 1 : la conception à l’IPAG de cet outil à haute résolution destiné à explorer les exoplanètes.
En sillonnant les allées verdoyantes du campus de Grenoble, le long de l’Isère, on ne devine pas qu’un projet pharaonique qui s’y prépare. Planté au pied des massifs du Taillefer et de la Chartreuse, l’Institut de planétologie et d’astrophysique de Grenoble (IPAG) est un laboratoire de recherche de taille moyenne, comptant une centaine de personnes. Le petit télescope de 400 mm installé sur son toit ne donne guère d’indice qu’ici se développe un instrument gigantesque et révolutionnaire pour l’astronomie de demain : Harmoni. D’ici cinq ans, le spectro-imageur Harmoni équipera le plus grand télescope du monde : l’Extremely Large Telescope. L’ELT est en construction dans les Andes au Chili, au sommet du Cerro Armazones. Avec ce géant européen, l’astronomie
En sillonnant les allées verdoyantes du campus de Grenoble, le long de l’Isère, on ne devine pas qu’un projet pharaonique qui s’y prépare. Planté au pied des massifs du Taillefer et de la Chartreuse, l’Institut de planétologie et d’astrophysique de Grenoble (IPAG) est un laboratoire de recherche de taille moyenne, comptant une centaine de personnes. Le petit télescope de 400 mm installé sur son toit ne donne guère d’indice qu’ici se développe un instrument gigantesque et révolutionnaire pour l’astronomie de demain : Harmoni.

D’ici cinq ans, le spectro-imageur Harmoni équipera le plus grand télescope du monde : l’Extremely Large Telescope. L’ELT est en construction dans les Andes au Chili, au sommet du Cerro Armazones. Avec ce géant européen, l’astronomie...
Recevez Ciel & Espace pour moins de 6€/mois

Et beaucoup d'autres avantages avec l'offre numérique.

Voir les offres

Nous avons sélectionné pour vous

  • Avec Desi, une nouvelle fissure ouverte en cosmologie ?

    La première année d’observation du relevé céleste Desi suggère que l’énergie noire, qui accélère l’expansion de l’univers, pourrait avoir varié dans le temps. Un résultat qui défie notre compréhension de l’évolution cosmique et qui suscite tour à tour prudence, enthousiasme et curiosité chez les spécialistes.

  • Kamo’oalewa, l’astéroïde cible de la sonde Tianwen 2, est bien un morceau de Lune

    Le petit corps céleste qui gravite sur une orbite très voisine de celle de la Terre semble avoir la Lune pour origine. Outre sa composition, des simulations de trajectoire militent en ce sens. Un cratère est même suspecté : Giordano Bruno.

  • Expansion de l’Univers : la tension s’accroit sur la constante de Hubble

    L’Univers est en expansion. Soit. Mais à quelle vitesse ? Selon la méthode utilisée, ce taux d’expansion, ou constante de Hubble, varie. Et les mesures les plus récentes viennent encore confirmer cette tension. Au point que des cosmologistes mettent en cause les modèles théoriques les mieux établis.