Sauvetage de la taupe d’Insight sur Mars : un moment décisif approche

La taupe d'Insight totalement enfouie; au sol (jour martien) 600 de la mission. Crédit : Nasa/JPL-Caltech
L’instrument de forage de la sonde Insight est enfin complètement enterré dans le sol de Mars. D’ici peu, il devrait tenter de reprendre sa progression.

Sur Mars, le temps s’écoule lentement, très lentement… Cela fait en effet de longs mois que les scientifiques de la mission Insight tentent de sauver l’instrument de forage de l’expérience HP3. Après un très mauvais début, plusieurs essais à rebondissements, la situation semble s’être sérieusement améliorée depuis la fin du printemps 2020. Avec l’aide de la pelle de la sonde, la « taupe » avait fini par s’enfoncer presque entièrement. Il ne restait plus qu’à voir le résultat de toutes ces manœuvres…

La taupe d'Insight presque entièrement fichée dans le sol martien,
après que la pelle de la sonde ait été retirée. Crédit : Nasa/JPL-Caltech

Un trou rempli, une taupe couverte

Tilman Spohn, le responsable scientifique de HP3 a publié le 10 août un nouveau « bulletin de santé » de son instrument sur son blog. Il indique qu’au cours de l’été, la pelle a lentement été retirée. Les scientifiques ont alors pu voir sur les photos prises par Insight que la taupe était presque entièrement enfoncée, de travers, dans le sol. Mais également, le trou dans lequel elle a cheminé, était en partie vide. Les responsables de la mission ont alors décidé de gratter le sol avoisinant avec la pelle pour le remplir. L’opération, effectuée prudemment comme un test, a dépassé leurs attentes : le trou est maintenant complètement rempli de sable et la taupe n’est plus visible.

Une reprise du forage imminente

Les scientifiques ont maintenant bon espoir que la friction autour de l’instrument sera suffisante pour qu’il puisse s’enfoncer par lui-même. Mais pour éviter la mauvaise surprise d’un rebond, ils vont tout de même exercer une pression dessus, à travers le sable qui la recouvre et lancer ensuite une nouvelle manœuvre de progression. Quand ? Dans les jours qui viennent (en n’oubliant pas que sur Mars, le temps semble s’écouler bien lentement, pour nous, Terriens…). Bien que confiant, Tilman Spohn, écrit à la fin de son nouveau résumé : « Gardez vos doigts croisés ! »

Recevez Ciel & Espace pour moins de 6€/mois

Et beaucoup d'autres avantages avec l'offre numérique.

Voir les offres

Nous avons sélectionné pour vous

  • Le numéro 573 de Ciel & Espace est en kiosques : Les extraterrestres sont-ils verts ?

    S’ils existent, pourquoi les extraterrestres ne sont-ils toujours pas arrivés sur Terre ? Cette question posée voici plusieurs décennies par le prix Nobel de physique Enrico Fermi a suscité plus de 70 réponses possibles. La plus récente est pour le moins étonnante : c’est parce qu’ils seraient écolos…

  • De la vie découverte sur Vénus ? Pourquoi ce n’est pas si simple

    La découverte de phosphine dans l’atmosphère de Vénus, une molécule présentée comme une « biosignature », a fait bruisser la toile pendant plusieurs jours avant l’annonce officielle de ce 14 septembre 2020. Il y a pourtant peu de chances pour que cette détection ait un quelconque rapport avec la vie extraterrestre.

  • Les pluies de la jeune Mars quantifiées pour la première fois

    Il ne pleut plus sur la planète Mars aujourd’hui, mais il a plu voici plusieurs milliards d’années. En quelle quantité ? Sous quelle forme ? Pour la première fois, des chercheurs ont quantifié ces précipitations extraterrestres.