Perseverance complète son dépôt de 10 échantillons sur Mars

Selfie de Perseverance avec son 9ème échantillon déposé (bras robotisé effacé) © NASA/JPL-Caltech/MSSS
En déposant un dixième échantillon prélevé à la surface de Mars, le rover Perseverance a terminé de se constituer un dépôt de secours, destiné à être récupéré par de futurs hélicoptères martiens.

Et de dix. Au terme d’un méticuleux zigzag de six semaines, le rover Perseverance a déposé sur le sol martien dix échantillons qu’il a prélevés pendant les vingt premiers mois de sa mission. Le dernier tube, largué dimanche 29 janvier 2023, clôt l’opération. Celle-ci consistait à mettre de côté un assortiment varié de roches, au cas où Perseverance subirait une panne dans le futur, l’empêchant de transporter le restant des échantillons et ceux qu’il compte encore récolter.

À terme, le rover de la Nasa doit rallier la petite fusée de la future mission Mars Sample Return, qui enverra sa précieuse cargaison vers les laboratoires terriens. S’il n’en est plus capable, des hélicoptères martiens le remplaceront dans cette tâche.

Le Ciel & espace n°587 et l’Almanach du ciel 2023

Deux magazines disponibles sur notre boutique web et en kiosque (où nous trouver ?)

Ciel & espace 587, février-mars 2023, avec un dossier consacré à la recherche de vie dans l’Univers. © Ciel & espace

Lire aussi : Perseverance dépose son premier échantillon sur le sol de Mars

« Globalement, tout s’est passé comme prévu », rapporte Baptiste Chide, planétologue au Laboratoire national de Los Alamos (Nouveau-Mexique) et membre de l’équipe scientifique de Perseverance. Il n’y a eu que deux changements minimes par rapport aux plans initiaux. D’une part, le lieu de dépôt du dixième échantillon a été déplacé de quelques mètres car un caillou de 5 cm se trouvait près du lieu initialement prévu. D’autre part, l’échantillon baptisé « Bearwallow » a remplacé « Hazeltop », son échantillon jumeau. Chaque rocher étant prélevée en double par Perseverance, le robot conserve en son sein une version des échantillons qu’il vient de déposer.

Répétition de dépôt d'échantillon auprès de la réplique à taille réelle de Perseverance. © Nasa/JPL-Caltech

Huit roches et 2 atmosphères

Huit de ces éprouvettes martiennes contiennent un bout de roche de nature varié. Un échantillon supplémentaire, baptisé « Roubion » et déposé en quatrième, contient de l’atmosphère martienne, datant de la première tentative de prélèvement manquée en août 2021. Le dernier « Amalik WT » est un tube témoin, également rempli d’atmosphère martienne, mais sans jamais avoir quitté le ventre de Perseverance. « Les tubes témoins nous serviront à mesurer le niveau, normalement très faible, de bactéries et de matière organique apportées par Perseverance lui-même », détaille Baptiste Chide.

L’hiver étant passé, les températures sont plutôt clémentes dans le cratère Jezero. Quelque -20°C de jour et -85°C de nuit. De bon augure pour Ingenuity, son petit hélicoptère compagnon, qui a accompli son 41e vol sur Mars, tandis que Perseverance s’apprête à gravir les pentes du delta de la rivière s’étant jadis déversée dans Jezero.

Lieux de dépôt et noms des échantillons posés, de Malay à Amalik WT. © Nasa/JPL-Caltech

 

Recevez Ciel & Espace pour moins de 6€/mois

Et beaucoup d'autres avantages avec l'offre numérique.

Voir les offres

Nous avons sélectionné pour vous

  • La liste des 722 villes et villages étoilés de France devrait bientôt s’allonger

    L’ANPCEN, association qui milite pour la protection du ciel nocturne, a lancé en juin l’édition 2024 de son concours « villes et villages étoilés ». 722 communes ont déjà obtenu ce label par le passé. Nous en publions la liste intégrale, retrouvez-les sur notre carte !

  • Destruction en vol d’une Falcon 9 de SpaceX : quelles conséquences ?

    Dans la nuit du 11 au 12 juillet, le deuxième étage de la fusée Falcon 9 s’est endommagé juste avant la mise sur orbite de ses satellites. Ce premier échec depuis 2016 n’est pas sans répercussion sur un calendrier chargé de lancements, parmi lesquels des vols habités prévus dès cet été.

  • To the Moon, le film qui ne choisit pas

    L’État américain aurait imposé à la Nasa de tourner en studio les premiers pas sur la Lune de Neil Armstrong, pour que la victoire par l’image sur les Russes soit totale. Tel est le propos de « To the Moon », qui sort dans les cinémas en France le 10 juillet ; un film présenté comme une comédie, mais qui oscille entre plusieurs genres sans jamais choisir.