Panorama d'altitude pour Curiosity

Extrait du panorama du cratère Gale réalisé par le rover Curiosity en octobre 2017. © Nasa
Toujours plus haut sur les flancs du mont Sharp, Curiosity photographie un panorama de la planète rouge. A plus de 300 mètres de haut, le rover de la Nasa domine les zones du cratère Gale qu’il a déjà visitées.
Le chemin parcouru sur Mars par le rover Curiosity, de Yellowknife Bay à Ireson Hill. © Nasa

En bon randonneur, le rover martien Curiosity s’est accordé une pause dans son ascension du mont Sharp. Il en a profité pour admirer le paysage. Un assemblage exceptionnel de 16 photos prises fin octobre 2017, panorama visible ici dans sa totalité et en haute résolution, nous offre une vue dégagée sur le cratère Gale, où l’engin de la Nasa s’est posé il y a maintenant cinq ans. 

La section Est du panorama photographié depuis l'escarpement Vera Rubin, où se trouve Curiosity. © Nasa

D’un diamètre de 154 km, Crater Gale est délimité par une chaîne de montagnes pouvant atteindre 2000 m de hauteur, visible dans le fond. Au centre du cratère, le mont Sharp culmine à 5500 m. Le rover, qui progresse d’environ 50m par jour, n’en atteindra jamais le sommet. Depuis son arrivée sur Mars, Curiosity s’est élevé de seulement 320 m. Mais le point de vue lui permet d’examiner les différentes étapes des 18km qu’il a parcourus depuis le 6 août 2012.

Suite à son atterrissage sous les tropiques martiens – 4,6° de latitude Nord, 137,4° de longitude Est –, le rover a vécu de nombreuses péripéties sur la route du mont Sharp, son objectif. Curiosity a très vite découvert la présence d’un ancien cours d’eau, pour ensuite séjourner sur le site de Glenelg dans la zone de Yellowknife Bay, la première indiquée sur le panorama.

Quatre arrêts prolongés à Yellowknife, Darwin, Cooperstown et Kimberley, lors d'un parcours de 9 km en 2 ans. © Nasa

Avec ses 75kg de matériel scientifique, le rover a ensuite traversé les sites Darwin, Cooperstown et Kimberley, après avoir évité l’ensablement sur la petite dune de Dingo Gap. Puis il a entrepris de traverser les dunes Bagnold (dont Namib Dune fait partie), qu’il a immortalisées en décembre 2015. Il les contournera par l’ouest en direction des Murray Buttes à l’été 2016.

Curiosity a longé les sombres dunes Bagnold. © Nasa

Les roues usées par la traversée de nombreuses zones chaotiques, Curiosity, initialement conçu pour gravir des pentes de 45°, entame l’ascension du mont Sharp le 26 avril 2017. Six cents mètres et quelques mois plus tard, le rover vient à bout des pentes de 15 à 20% de l’escarpement Vera Rubin, au sommet duquel il s’arrête pour ce panorama. De là, divers éléments géologiques sont visibles tels que le canal de Peace Vallis relié au vaste dépôt de sédiments en contrebas (colorisé en rouge sur les photos).

Curiosity contourne les dunes Bagnold par l'ouest avant d'entamer l'ascension du mont Sharp. © Nasa
Recevez Ciel & Espace pour moins de 6€/mois

Et beaucoup d'autres avantages avec l'offre numérique.

Voir les offres

Nous avons sélectionné pour vous

  • Osiris-Rex zoome sur le rocher géant de Bennu

    La sonde américaine Osiris-Rex multiplie les images rapprochées de la surface rocailleuse de l’astéroïde Bennu. Un rocher particulièrement saillant a été photographié de près.

  • Hubble sonde une nouvelle fois les galaxies lointaines

    Après 16 années d’observations acharnées, le télescope spatial Hubble de la NASA et de l’ESA, vient de fournir une mosaïque exceptionnelle de l’Univers lointain. Une nouvelle prouesse pour le plus célèbre de tous les télescopes.

  • Notre Dame de Paris depuis l’espace

    Moins de 48 h après l’incendie de la toiture de Notre-Dame de Paris, les dommages sur l’édifice ont été photographiés depuis l’espace par un satellite français.