Oumuamua, vecteur de propagande extraterrestre

Oumuamua, voilier interstellaire… ou coup de pub ? Crédit : DR
Avec la publication de deux chercheurs d’Havard, l’hypothèse que l’objet interstellaire Oumuamua soit un vaisseau extraterrestre est revenue sur le devant de la scène médiatique. Si l’idée n’est pas à exclure, elle se montre si exotique qu’elle revêt tous les atours d’un coup de pub…
« Quand vous avez exclu l’impossible, quoi qu’il reste, même improbable, doit être la vérité. » En faisant sienne cette maxime de Sherlock Holmes, l’astrophysicien Abraham (Avi) Loeb, du département d’astronomie de l’université d’Harvard, aux États-Unis, n’y va pas par quatre chemins. Pour lui, il existe réellement une bonne chance pour que l’objet interstellaire Oumuamua soit un vaisseau extraterrestre. Peut-être même est-il en état de marche.

Avi Loeb ne s’en tient pas à de simples déclarations tapageuses de nature à être reprises par les grands médias. Pour affirmer cela, il s’est fendu, avec son collaborateur en postdoctorant Shmuel Bialy, d’un article scientifique à paraître le 12 novembre 2018 dans Astrophysical Journal Letters. Autrement...
Recevez Ciel & Espace pour moins de 6€/mois

Et beaucoup d'autres avantages avec l'offre numérique.

Voir les offres

Nous avons sélectionné pour vous

  • Interview : Brian May, la musique et l’astro en stéréo

    Le guitariste du groupe Queen a trois passions : la musique, bien sûr, mais aussi l’astronomie et l’imagerie 3D. Brian May nous a raconté comment il jongle entre les trois.

  • Mu Cephei expulse de la matière par bouffées

    Pour la première fois, des astronomes ont réalisé une carte 3D des phénomènes de perte de masse d’une supergéante rouge. Des images exceptionnelles obtenues grâce au réseau d’antennes de l’observatoire NOEMA (Northern Extended Millimeter Array), implanté dans les Alpes françaises.

  • Sonde Bepi-Colombo : les défis d’un voyage vers Mercure

    Située à “seulement” 58 millions de kilomètres du Soleil, Mercure présente des difficultés particulières pour tout visiteur spatial. Didier Morançais (Airbus) détaille les défis techniques à relever pour amener la sonde Bepi-Colombo aux abords de la première planète.