Ce que révèle le “coup de booster” d’Oumuamua

Vue d’artiste de la comète extrasolaire Oumuamua, dégazant lors de son passage au plus près du Soleil. © ESO
Oumuamua, le premier astre venu d’un autre système stellaire, serait en fait une comète, et non un astéroïde. Ce récent résultat implique que les jeunes systèmes planétaires en formation éjectent des milliards de comètes, et que des milliers d’entre elles nous rendent visite en permanence.
Il y a bien longtemps, autour d’un autre soleil, Oumuamua a probablement déployé une chevelure étincelante. Car cet astre à l’étrange silhouette oblongue découvert fin 2017, et originaire d’un autre système planétaire, n’est pas un astéroïde, comme on le croyait jusqu’à présent. C’est une comète !

C’est d’ailleurs dans cette catégorie que les astronomes l’ont d’abord classé. Immédiatement après sa découverte, le 19 octobre 2017 grâce au télescope Pan-Starrs 1, le corps céleste est en effet immatriculé C/2017 U1 (« C » pour comète). Car l’étranger a les attributs d’un astre chevelu : une trajectoire très allongée et une couleur de surface légèrement rouge — celle-là même qu’arborent tous les astres glacés primitifs dans le Système...
Recevez Ciel & Espace pour moins de 6€/mois

Et beaucoup d'autres avantages avec l'offre numérique.

Voir les offres

Nous avons sélectionné pour vous

  • Un challenger s’oppose à la planète 9

    L’hypothèse d’une neuvième planète est née de l’observation au-delà de Neptune de petits astres à l’orbite incongrue. Mais deux scientifiques de l’université du Colorado proposent un nouveau modèle permettant d’expliquer ces trajectoires. Et la planète 9 n’en fait pas partie.

  • Création d’une deuxième réserve de ciel étoilé en France

    Le parc National des Cévennes vient d’officialiser le 13 août la création d’une réserve de ciel étoilé. C’est la 13ème au niveau mondial et la 2ème en France après la création de celle du Pic du Midi en 2013.

  • Ce week-end (et lundi), observez les Perséides !

    Comme tous les ans à la mi-août, la Terre croise les poussières de la comète Swift-Tuttle. Il se forme alors la célèbre pluie d’étoile filante des Perséides qui atteindra son pic d’activité entre le 12 et 13 août 2018.