Les mystères d’Oumuamua, l’astéroïde venu d’ailleurs

Vue d’artiste de l’astéroïde Oumuamua, qui a croisé le Soleil fin 2017. © ESO/M. Kornmesser
Le premier astéroïde interstellaire est probablement un ancien corps glacé qui a été brisé, puis chauffé avant d’être éjecté d’un autre système planétaire. Découvert dans le Système solaire en octobre 2017, il repart en laissant les astronomes face à une interrogation : est-il commun ou atypique ?
Oumuamua porte probablement bien son nom. Cet astéroïde venu de l’espace interstellaire découvert en octobre 2017 n’est peut-être en effet qu’un éclaireur — c’est la signification de son nom hawaïen. Selon Sean Raymond, auteur d’une étude publiée le 7 mars 2018, ce petit corps céleste de forme allongée serait le premier représentant d’une vaste population d’objets similaires. Leur point commun : avoir été éjectés de leur système planétaire après avoir été brisés en une multitude de morceaux lors du passage au ras d’une planète géante.

L’astrophysicien Sean Raymond.
Courtesy S. Raymond  « Ces objets ne représentent que 1 % de la masse de tous les astéroïdes interstellaires. En revanche, ils dominent vraisemblablement par leur nombre »,...
Recevez Ciel & Espace pour moins de 6€/mois

Et beaucoup d'autres avantages avec l'offre numérique.

Voir les offres

Nous avons sélectionné pour vous

  • Vidéo : Les origines de l’Univers explorées avec Hervé Dole

    Hervé Dole étudie la formation et l'évolution des grandes structures (galaxies et amas de galaxies). Il participe notamment aux missions de l’ESA Planck et Euclid. En novembre 2018, il a exposé les récentes avancées dans notre connaissance de l’Univers lors des Rencontres du ciel et de l’espace (RCE).

  • Admirez l’éclipse totale de Lune du 21 janvier !

    Il faudra être un lève-tôt, ce lundi 21 janvier 2019, pour apercevoir la Lune plonger dans l’ombre de la Terre ! Un spectacle assez rare, étonnant et beau, à contempler pendant plus d’une heure en direction de l’ouest !

  • Enquête sur Asgardia : la première nation de l’espace intrigue

    Le Russe Igor Ashurbeyli a fondé voilà deux ans Asgardia, qui revendique 280 000 citoyens à travers le monde. Ce premier royaume spatial, en réalité surtout numérique, se veut pacifiste et humaniste et souhaite être reconnu par les Nations unies. Mais peut-on faire confiance à un ex-fabriquant de missiles ?