Le module indien Vikram a fait un petit bond sur la Lune

Crédit : ISRO
Le module lunaire de la sonde indienne Chandrayaan 3 s’est déplacé ! Pendant quelques secondes, ses moteurs se sont allumés pour le faire décoller et se poser un tout petit peu plus loin.

Sur la Lune, il existe deux façons de se déplacer : en roulant ou en faisant des bonds. Le module Vikram de la sonde Chandrayaan 3, qui s’était posé avec succès dans une région proche du pôle sud le 22 août 2023, a expérimenté la seconde. Le 2 septembre, à distance, les responsables de la mission indienne lui ont envoyé la commande d’allumer brièvement ses moteurs, puis de les éteindre. L’engin s’est alors élevé de quelques dizaines de centimètres pour faire un bond et retomber à 40 cm de son point de départ.

La scène a été filmée par sa caméra embarquée. On y voit un nuage de poussière obscurcir le paysage et les traces de roues laissées par le petit rover Pragyan, qui a parcouru plus de 100 m. Quelques secondes plus tard, l’engin se stabilise et on constate que les petits cratères et les traces de roues ne sont plus au même endroit dans le champ de la caméra, preuve que Vikram s’est déplacé.

Vidéo du bref décollage de Vikram sur le sol lunaire. Crédit : ISRO.

En réalisant cette manœuvre, le module automatique indien est le deuxième engin à décoller brièvement et à se poser une seconde fois sur le sol lunaire. Le premier était Surveyor 6, en 1967. Le 17 novembre de cette année-là, la sonde américaine avait allumé ses moteurs pendant 2,5 secondes, décollé de 3,6 m et s’était posé 2,4 m plus loin.

Panorama pris par la sonde américaine Surveyor 6 en 1967. © Nasa.

Le 5 septembre 2023, la nuit lunaire est tombée sur le site de l’atterrisseur de Chandrayaan 3. L’engin est désormais à l’arrêt. Mais l’agence spatiale indienne tentera de réveiller la sonde dans quatorze jours, au retour du Soleil.

 

Euclid part étudier l’expansion de l’Univers, dans Ciel & espace n°590, aout-septembre 2023

Le nouveau hors-série Débuter en astronomie, avec sa Carte du ciel et de la Lune

Deux numéros disponibles sur notre boutique web et en kiosque (où les trouver ?)

Hors série n°46 de Ciel & espace : Débuter en astronomie, et le magazine n°590. © C&E

 

Recevez Ciel & Espace pour moins de 6€/mois

Et beaucoup d'autres avantages avec l'offre numérique.

Voir les offres

Nous avons sélectionné pour vous

  • Avec Desi, une nouvelle fissure ouverte en cosmologie ?

    La première année d’observation du relevé céleste Desi suggère que l’énergie noire, qui accélère l’expansion de l’univers, pourrait avoir varié dans le temps. Un résultat qui défie notre compréhension de l’évolution cosmique et qui suscite tour à tour prudence, enthousiasme et curiosité chez les spécialistes.

  • Kamo’oalewa, l’astéroïde cible de la sonde Tianwen 2, est bien un morceau de Lune

    Le petit corps céleste qui gravite sur une orbite très voisine de celle de la Terre semble avoir la Lune pour origine. Outre sa composition, des simulations de trajectoire militent en ce sens. Un cratère est même suspecté : Giordano Bruno.

  • Expansion de l’Univers : la tension s’accroit sur la constante de Hubble

    L’Univers est en expansion. Soit. Mais à quelle vitesse ? Selon la méthode utilisée, ce taux d’expansion, ou constante de Hubble, varie. Et les mesures les plus récentes viennent encore confirmer cette tension. Au point que des cosmologistes mettent en cause les modèles théoriques les mieux établis.