La nouvelle carte géologique de Titan, la lune de Saturne

La carte de Titan réalisée grâce aux données de la sonde Cassini. © Nasa 2019
Au terme des treize années d’exploration menées par la sonde Cassini autour de la planète aux anneaux, les astronomes ont produit la meilleure carte de son plus gros satellite, Titan.

Difficile de savoir précisément de quoi est fait le sol d’un satellite quand celui-ci est perpétuellement couvert par des nuages. Pourtant, en treize ans autour de Saturne, la sonde Cassini a peu à peu dévoilé ce qu’il y a sous les nuages de Titan. Et ceci, grâce à un radar et à une caméra infrarouge. Les astronomes ont réuni ces données pour produire la carte la plus complète de ce monde aussi gros que Mercure et qui est longtemps resté mystérieux.

Leur carte, nouvelle mouture plus complète d’une précédente carte infrarouge, divise la surface de ce satellite glacé en six catégories de terrains : des lacs, des cratères d’impacts, des champs de dunes, des collines, des labyrinthes et des plaines.

Des lacs de méthane cantonnés aux pôles

On constate que les champs de dunes restent circonscrits près de l’équateur, comme la plupart des reliefs. Toutefois, il existe des montagnes et collines à hautes latitudes. Les lacs de méthane, quant à eux, se cantonnent aux régions polaires. Les traces d’impacts météoritiques sont très peu nombreuses, vraisemblablement en raison de l’érosion et de l’activité géologique qui modifient rapidement la surface de Titan.

Il n’y aura vraisemblablement pas de nouvelle carte plus précise de Titan avant de nombreuses années. La prochaine mission d’exploration sélectionnée par la Nasa, Drafonfly, qui pourrait larguer un drone dans l’atmosphère de ce satellite, ne devrait pas être lancée avant 2026 pour une arrivée sur place en 2034…

 

Actuellement en kiosque, ou disponible sur notre boutique web

le magazine Ciel & espace n°568, de décembre 2019-janvier 2020

Avec son Calendrier astro 2020

Recevez Ciel & Espace pour moins de 6€/mois

Et beaucoup d'autres avantages avec l'offre numérique.

Voir les offres

Nous avons sélectionné pour vous

  • Pluton et Charon photographiés à contre-jour

    En 2015, juste après son passage auprès de Pluton et de Charon, la sonde New Horizons s’est retournée pour photographier l’atmosphère de la planète naine et un éventuel échappement de matière sur son satellite.

  • Cheops voit flou, mais c’est volontaire

    Lancé le 18 décembre 2019, l’observatoire spatial Cheops a pris sa toute première photo du ciel le 29 janvier 2020. Elle est floue, mais c'est voulu…

  • Trois astronautes et des records de retour sur Terre

    Le vaisseau Soyouz MS-13, de retour de la station spatiale internationale (ISS), s’est posé ce 6 février 2020 dans les steppes du Kazakhstan. À son bord, trois astronautes, dont l’Italien Luca Parmitano, qui est maintenant l’Européen à avoir passé le plus de temps en sorties spatiales.