Titan comme vous ne l'avez jamais vu

La surface de Titan vue par l'instrument Vims de Cassini. © Nasa/Caltech-JPL/Univ. of Arizona/LPG Nantes
C'est une carte exceptionnelle, un document inédit ! Une équipe du Laboratoire de planétologie et de géodynamique de Nantes vient de réaliser une animation qui synthétise 13 années d'observation de Titan par l'instrument Vims, embarqué par Cassini. En avant-première, décryptage.
Voilà des décennies que Titan fascine les astronomes. Une fois et demie plus grand que la Lune, doté comme la Terre d'une dense atmosphère d’azote, mais qui ne laisse rien voir de sa surface, le gros satellite de Saturne était une cible prioritaire de la mission Cassini. Entre 2004 et 2017, la sonde l’a survolé 127 fois, nous dévoilant chaque fois un peu plus ses secrets.

Constellé de lacs et de mers, traversé de chaînes de montagnes, de lits de rivière, ridé par d’immenses champs de dunes, doté d’une véritable météorologie, Titan s’est révélé être le monde le plus semblable à la Terre dans tout le Système solaire. Mais aussi le plus exotique. Avec ses -180°C en moyenne, le cycle du méthane y remplace le cycle de l'eau, et sa croûte est faite de...
Recevez Ciel & Espace pour moins de 6€/mois

Et beaucoup d'autres avantages avec l'offre numérique.

Voir les offres

Nous avons sélectionné pour vous

  • Interview : Brian May, la musique et l’astro en stéréo

    Le guitariste du groupe Queen a trois passions : la musique, bien sûr, mais aussi l’astronomie et l’imagerie 3D. Brian May nous a raconté comment il jongle entre les trois.

  • Mu Cephei expulse de la matière par bouffées

    Pour la première fois, des astronomes ont réalisé une carte 3D des phénomènes de perte de masse d’une supergéante rouge. Des images exceptionnelles obtenues grâce au réseau d’antennes de l’observatoire NOEMA (Northern Extended Millimeter Array), implanté dans les Alpes françaises.

  • Sonde Bepi-Colombo : les défis d’un voyage vers Mercure

    Située à “seulement” 58 millions de kilomètres du Soleil, Mercure présente des difficultés particulières pour tout visiteur spatial. Didier Morançais (Airbus) détaille les défis techniques à relever pour amener la sonde Bepi-Colombo aux abords de la première planète.