Titan comme vous ne l'avez jamais vu

La surface de Titan vue par l'instrument Vims de Cassini. © Nasa/Caltech-JPL/Univ. of Arizona/LPG Nantes
C'est une carte exceptionnelle, un document inédit ! Une équipe du Laboratoire de planétologie et de géodynamique de Nantes vient de réaliser une animation qui synthétise 13 années d'observation de Titan par l'instrument Vims, embarqué par Cassini. En avant-première, décryptage.
Voilà des décennies que Titan fascine les astronomes. Une fois et demie plus grand que la Lune, doté comme la Terre d'une dense atmosphère d’azote, mais qui ne laisse rien voir de sa surface, le gros satellite de Saturne était une cible prioritaire de la mission Cassini. Entre 2004 et 2017, la sonde l’a survolé 127 fois, nous dévoilant chaque fois un peu plus ses secrets.

Constellé de lacs et de mers, traversé de chaînes de montagnes, de lits de rivière, ridé par d’immenses champs de dunes, doté d’une véritable météorologie, Titan s’est révélé être le monde le plus semblable à la Terre dans tout le Système solaire. Mais aussi le plus exotique. Avec ses -180°C en moyenne, le cycle du méthane y remplace le cycle de l'eau, et sa croûte est faite de...
Recevez Ciel & Espace pour moins de 6€/mois

Et beaucoup d'autres avantages avec l'offre numérique.

Voir les offres

Nous avons sélectionné pour vous

  • Vidéo : Les origines de l’Univers explorées avec Hervé Dole

    Hervé Dole étudie la formation et l'évolution des grandes structures (galaxies et amas de galaxies). Il participe notamment aux missions de l’ESA Planck et Euclid. En novembre 2018, il a exposé les récentes avancées dans notre connaissance de l’Univers lors des Rencontres du ciel et de l’espace (RCE).

  • Admirez l’éclipse totale de Lune du 21 janvier !

    Il faudra être un lève-tôt, ce lundi 21 janvier 2019, pour apercevoir la Lune plonger dans l’ombre de la Terre ! Un spectacle assez rare, étonnant et beau, à contempler pendant plus d’une heure en direction de l’ouest !

  • Enquête sur Asgardia : la première nation de l’espace intrigue

    Le Russe Igor Ashurbeyli a fondé voilà deux ans Asgardia, qui revendique 280 000 citoyens à travers le monde. Ce premier royaume spatial, en réalité surtout numérique, se veut pacifiste et humaniste et souhaite être reconnu par les Nations unies. Mais peut-on faire confiance à un ex-fabriquant de missiles ?