Découverte d'une planète dans un système stellaire quadruple

La planète PH1 dans son système stellaire quadruple. Crédit : Haven Giguere/Yale

Une planète six fois plus grande que la Terre vient d'être détectée en orbite autour d'une paire d'étoiles qui, déjà, possédait un couple stellaire comme satellite. C'est la première fois qu'une planète est découverte dans un système stellaire quadruple.

La planète, baptisée PH1, orbite en 138 jours autour de deux étoiles de 1,5 et 0,4 masse solaire, qui elles-mêmes tournent l'une autour de l'autre en 20 jours. Les deux étoiles sont séparées d'environ 0,2 unité astronomique (au) et PH1 tourne à 0,6 au du couple. Une seconde paire d'étoiles tourne à environ 1000 au de cet ensemble.

Astronomie participative

PH1 est la première prise du programme Planet Hunters. Ce programme participatif mis en place par l'université de Yale et Zoouniverse consiste à exploiter les données du télescope spatial Kepler avec l'aide du public. En effet, si Kepler cherche efficacement des planètes autour de 160 000 étoiles situées dans le Cygne et la Lyre (en scrutant sur chacune d'elle une baisse d'éclat qui pourrait trahir le passage d'un objet), son programme de détection automatique est optimisé pour les étoiles vivant seules. « Le travail des participants à Planet Hunters nous aide à nous assurer que d'importantes découvertes ne passent pas entre les mailles de nos filets » explique l'astronome Jerome Orosz.

PH1 a été observée pour la première fois en mars 2012 par Robert Gagliano, un habitant de l'Arizona, puis Kian Jek à San Francisco. Les mesures réalisées par la suite à l'aide du télescope Keck, pour tenter de peser la planète par la méthode des vitesses radiales, permettent de dire qu'elle fait moins de 169 masses terrestres.

Recevez Ciel & Espace pour moins de 6€/mois

Et beaucoup d'autres avantages avec l'offre numérique.

Voir les offres

Commentaires

Nous avons sélectionné pour vous

  • Admirez l’éclipse totale de Lune du 21 janvier !

    Il faudra être un lève-tôt, ce lundi 21 janvier 2019, pour apercevoir la Lune plonger dans l’ombre de la Terre ! Un spectacle assez rare, étonnant et beau, à contempler pendant plus d’une heure en direction de l’ouest !

  • Enquête sur Asgardia : la première nation de l’espace intrigue

    Le Russe Igor Ashurbeyli a fondé voilà deux ans Asgardia, qui revendique 280 000 citoyens à travers le monde. Ce premier royaume spatial, en réalité surtout numérique, se veut pacifiste et humaniste et souhaite être reconnu par les Nations unies. Mais peut-on faire confiance à un ex-fabriquant de missiles ?

  • Yutu 2 sur la Lune : bilan de sa première journée d’exploration

    Le Soleil vient de se coucher pour Chang’e 4. L’occasion pour l’agence spatiale chinoise de livrer quelques informations sur les premières explorations de son rover lunaire, et d’évoquer les missions futures.