Il est possible de voir les aurores sur d’autres planètes

Les aurores polaires de Saturne vues en infrarouge. © Nasa/JPL/Univ. of Arizona/univ. of Leicester
Les aurores polaires sont l’un plus beaux spectacles que nous offre le ciel. Sur Terre, elles sont réservées à quelques régions privilégiées du globe, comme nous l’expliquons dans le dossier du Ciel & Espace n°556 (novembre 2017). Mais notre planète n’en possède pas l’exclusivité. Jupiter, Mars, Saturne s’illuminent sous l’effet des particules solaires. Et bientôt nos télescopes observeront les aurores même dans d’autres systèmes planétaires !
 

Pourrons-nous bientôt détecter les aurores d’une planète extrasolaire ? Voire les utiliser pour étudier ces mondes qui tournent autour d’étoiles lointaines ? De plus en plus d’astronomes en sont convaincus. L’équipe de Rodrigo Luger (université de Washington) a ainsi conçu une méthode utilisant les aurores pour caractériser Proxima b, la planète découverte autour de l’étoile naine rouge Proxima Centauri. Sur Terre, les aurores ne sont souvent que de pâles drapés verdâtres, que l’on imagine mal détectables depuis une autre étoile. Mais sur Proxima b, calculent les chercheurs, elles pourraient être au moins 100 fois plus intenses. Et même 10 000 fois plus en cas de fort orage magnétique. De quoi, peut-être, révéler enfin la planète jusqu’ici...
Recevez Ciel & Espace pour moins de 5€/mois

Et beaucoup d'autres avantages avec l'offre numérique.

Voir les offres

Nous avons sélectionné pour vous

  • Rétrospective 2017 : votez pour votre couverture préférée !

    Vous les avez vus dans les kiosques ou bien arriver dans votre boîte aux lettres : ces six numéros et ces deux hors-série de Ciel & Espace ont ponctué l'année astronomique 2017 ! Mais vous, quelle couverture avez-vous préférée ?

  • Voyager 1 prolonge son espérance de vie

    Le vaisseau spatial le plus lointain de la Terre a effectué une manœuvre le 1er décembre 2017, à l’aide de moteurs qui n’avaient pas été mis à feu depuis 37 ans.

  • Les autres Jupiter manquent à l’appel !

    Encore une confirmation du caractère atypique de notre Système solaire. Les astronomes cherchent si d’autres étoiles possèdent une planète géante à la distance de Jupiter ou de Saturne. Et leurs premiers résultats sont bien en deçà des chiffres attendus. Or, nos deux géantes ont joué un rôle crucial dans l’apparition de la Terre…