Vidéo: l'atterrissage de Curiosity en haute définition

Un amateur américain a réalisé une vidéo en haute définition de l'atterrissage du rover américain Curiosity sur la planète Mars d'après la séquence originale de la Nasa.

Le bouclier thermique filmé par la caméra MARDI, située sous le ventre de Curiosity.© Nasa/JPL-Caltech/MSSS/ Bard Canning

 

Le 7 août 2012, la Nasa publiait une vidéo de la descente de Curiosity, filmée par la caméra MARDI, calée sous le ventre de son rover. Bard Canning, un vidéaste amateur américain, a considérablement amélioré la qualité de ce film. Il a utilisé la technique de l'interpolation qui permet d'augmenter le nombre d'images par seconde en créant des images intermédiaires.

La séquence résultante comporte 30 images par seconde, au lieu de 4 à l'origine. Elle est ainsi beaucoup plus fluide.

Le film commence au moment où le bouclier thermique est largué. Curiosity poursuit ensuite sa descente vers le cratère Gale, parachute déployé. Le parachute est largué à 1min35s. Les sons ont été produits artificiellement (il n'y avait pas de micro à bord).

Un mois de travail pour 2 minutes 54 secondes

Bard Canning a par ailleurs travaillé chacune des images, en augmentant le contraste et la luminosité et en corrigeant les couleurs. Les paramètres choisis étant différents pour chaque vue, la luminosité du paysage semble varier tout au long du film. En dépit de ce petit défaut, la vidéo de Bard Manning est de qualité bien supérieure à la version "brute" de la Nasa.

Pour produire ce film de 2 min 54 s, Bard Canning a travaillé 29 jours. Il détaille la technique employée et les difficultés qu'il a du surmonter dans un making-of.

Depuis son atterrissage le 6 août, le rover martien Curiosity a parcouru 227 m. Il est en route pour un terrain d'intérêt géologique appelé Glenelg.

Recevez Ciel & Espace pour moins de 6€/mois

Et beaucoup d'autres avantages avec l'offre numérique.

Voir les offres

Nous avons sélectionné pour vous

  • Interview : Brian May, la musique et l’astro en stéréo

    Le guitariste du groupe Queen a trois passions : la musique, bien sûr, mais aussi l’astronomie et l’imagerie 3D. Brian May nous a raconté comment il jongle entre les trois.

  • Mu Cephei expulse de la matière par bouffées

    Pour la première fois, des astronomes ont réalisé une carte 3D des phénomènes de perte de masse d’une supergéante rouge. Des images exceptionnelles obtenues grâce au réseau d’antennes de l’observatoire NOEMA (Northern Extended Millimeter Array), implanté dans les Alpes françaises.

  • Sonde Bepi-Colombo : les défis d’un voyage vers Mercure

    Située à “seulement” 58 millions de kilomètres du Soleil, Mercure présente des difficultés particulières pour tout visiteur spatial. Didier Morançais (Airbus) détaille les défis techniques à relever pour amener la sonde Bepi-Colombo aux abords de la première planète.