Une pelletée martienne qui vaut de l’or

Premières roches collectées avec la foreuse par le rover Curiosity sur Mars.

Après son premier forage réussi sur Mars, le robot Curiosity a exhibé aux scientifiques la poudre de roche qu'il a récoltée. Cette photo montre le résultat de sa première collecte d'une roche dure. Le foret en métal situé au bout du bras du robot a creusé jusqu'à 6,4 cm de profondeur dans une roche contenant du gypse, qui se forme en présence d'eau.

Cette pelletée de poussière de roche contient donc des minéraux très intéressants que vont analyser les laboratoires de Curiosity SAM et Chemin. Les résultats de ces analyses, qui seront vraisemblablement connus d'ici à deux semaines, pourraient influencer le cours de l'exploration.

Si des composés organiques carbonés sont découverts dans ces échantillons, la Nasa risque fort de procéder à un deuxième forage dans le même secteur. En effet, cela voudrait peut-être dire que Curiosity aurait mis la pelle sur un environnement qui jadis fut habitable. Ce serait une trouvaille inespérée pour les scientifiques puisque le robot n'aurait parcouru que 600 m pour trouver ce qu'il est venu chercher sur Mars.

Ces recherches supplémentaires sur ce site appelé Glenelg retarderaient de plusieurs semaines le départ en direction du mont Sharp, à la base duquel des argiles ont été repérées, à plus de 8 km. Ce départ devrait intervenir de toute manière d'ici au mois d'août prochain.

Pour en savoir plus sur Curiosity et tous ses instruments, lisez le sujet de 8 pages que nous lui consacrons dans le Ciel & Espace de mars 2013, actuellement en kiosque.

Philippe Henarejos, le 22 février 2013

Recevez Ciel & Espace pour moins de 6€/mois

Et beaucoup d'autres avantages avec l'offre numérique.

Voir les offres

Commentaires

Nous avons sélectionné pour vous

  • Curiosity sillonne Mars depuis 10 ans !

    Depuis les pentes du mont Sharp, le rover américain envoie une image saisissante qui couronne un périple extraordinaire sur le sol martien. Une sorte de petit cadeau d’anniversaire dont l’esthétique ne doit pas faire oublier les découvertes scientifiques accomplies.

  • Le télescope James Webb s’offre une roue de chariot

    Une nouvelle image du télescope spatial James Webb a été rendue publique : celle de la galaxie ESO 350-40, mieux connue comme la Roue de Chariot en raison de sa forme évocatrice.

  • Nouveaux dômes sous le ciel de La Silla

    L’observatoire européen de La Silla, au Chili, s’enrichit de nouvelles coupoles : celles du réseau de télescopes BlackGEM, photographiées ici sous la Voie lactée et le Grand Nuage de Magellan.