Une étoile a explosé dans la Grande Ourse : observez-la !

Une étoile vient d’exploser en supernova dans M101, une galaxie proche située dans la Grande Ourse. Elle devient une cible de choix pour tous les télescopes professionnels comme amateurs

Une étoile vient d’exploser dans la Grande Ourse et devient accessible aux télescopes amateurs. Cette supernova nommée SN 2023ixf a été découverte par l’astronome japonais Koichi Itagaki le 19 mai 2023. Elle a été confirmée avec des images prises par le télescope automatisé Zwicky Transient Facility.

Une supernova exceptionnelle

SN 2023ixf s’est produite dans la galaxie M101, située à seulement environ 21 millions d’années-lumière de nous. C’est la supernova la plus proche observée au cours des cinq dernières années, la deuxième la plus proche depuis dix ans. C’est également la deuxième supernova trouvée dans M101 ces quinze dernières années.

Disponible sur notre boutique web et en kiosque (où le trouver ?)

Le Ciel & espace n°589, juin-juillet 2023 avec un dossier consacré à l’énergie des étoiles

M101 est une belle galaxie spirale de la constellation de la Grande Ourse, elle est vue de face et sa taille apparente équivaut aux deux tiers de la Pleine Lune. Aux jumelles, c’est une tache diffuse. Sous un bon ciel, elle montre quelques détails dans un télescope de 200 mm de diamètre.

Une fin de vie éclatante

L’évolution d’éclat de SN 2023ixf sur quelques jours indique qu’elle est une supernova de type II. Ce type d’explosion survient lorsqu’une étoile massive manque de combustible nucléaire et s’effondre sur elle-même. Le cœur de l’étoile se transforme alors en trou noir ou en pulsar, mais l’essentiel de la masse est éjecté par effet rebond de l’effondrement. C’est ainsi que naissent de belles nébuleuses comme celle du Crabe ou encore les Dentelles du Cygne.

Un phénomène à suivre plusieurs mois

L’éclat de SN 2023ixf continue à progresser. Sa magnitude actuelle est de l’ordre de 12.

Cette série d'image montre l'évolution de luminosité de la supernova de M101.

Elle est donc visible sans difficulté en observation visuelle avec un télescope de 200 mm d’ouverture. Le moindre appareil photo doté d’un objectif de plus de 100 mm de focale montre l’étoile sans problème avec un temps de pose de 10 à 20 secondes. Si vous disposez d'une monture équatoriale pour compenser la rotation de la Terre, c'est préférable. Si vous avez un smartphone haut de gamme, vous pouvez tenter votre chance en combinant plusieurs photos comme expliqué dans la vidéo ci-dessous. La technique est applicable avec un appareil photo également. 


Une telle supernova reste visible pendant des mois, mais sa luminosité va diminuer très progressivement après le pic attendu dans les prochains jours.

Servez vous de la carte ci-dessous pour repérer M101 à partir de la Grande Ourse. 

 

Recevez Ciel & Espace pour moins de 6€/mois

Et beaucoup d'autres avantages avec l'offre numérique.

Voir les offres

Nous avons sélectionné pour vous

  • Avec Desi, une nouvelle fissure ouverte en cosmologie ?

    La première année d’observation du relevé céleste Desi suggère que l’énergie noire, qui accélère l’expansion de l’univers, pourrait avoir varié dans le temps. Un résultat qui défie notre compréhension de l’évolution cosmique et qui suscite tour à tour prudence, enthousiasme et curiosité chez les spécialistes.

  • Kamo’oalewa, l’astéroïde cible de la sonde Tianwen 2, est bien un morceau de Lune

    Le petit corps céleste qui gravite sur une orbite très voisine de celle de la Terre semble avoir la Lune pour origine. Outre sa composition, des simulations de trajectoire militent en ce sens. Un cratère est même suspecté : Giordano Bruno.

  • Expansion de l’Univers : la tension s’accroit sur la constante de Hubble

    L’Univers est en expansion. Soit. Mais à quelle vitesse ? Selon la méthode utilisée, ce taux d’expansion, ou constante de Hubble, varie. Et les mesures les plus récentes viennent encore confirmer cette tension. Au point que des cosmologistes mettent en cause les modèles théoriques les mieux établis.