Une constellation d’Orion pleine de nébulosités

La nébuleuse d'Orion, alias M 42, n'est que la partie visible de l'iceberg. Observable à l'œil nu et très reconnaissable aux jumelles, cette formation gazeuse ne représente qu'une infime partie d'un vaste complexe nébuleux qui s'étend sur toute la constellation.

En témoigne cette nouvelle image du photographe américain Robert Gendler. Faite avec un télescope de 318 mm de diamètre piloté à distance, elle montre la région des trois étoiles qui constituent le Baudrier d'Orion : Alnitak, Alnilam et Mintaka (de bas en haut et de droite à gauche).

Sur cette photo qui cumule 50 heures de pose avec un filtre H-Alpha, la nébuleuse obscure de la Tête de Cheval est reconnaissable juste à droite d'Alnitak. La nébuleuse M42, au centre de laquelle se niche la région de Huygens (en blanc) se trouve en haut à droite du cadre. Le reste du champ est tapissé de fins nuages d'hydrogène (en rouge), habituellement obscurs.

Philippe Henarejos, le 18 novembre 2014

Recevez Ciel & Espace pour moins de 6€/mois

Et beaucoup d'autres avantages avec l'offre numérique.

Voir les offres

Commentaires

Nous avons sélectionné pour vous

  • Deux astronautes enquêtent sur une fuite

    Le 11 décembre 2018, les cosmonautes Oleg Kononenko et Sergey Prokopyev sont sortis en scaphandre dans l’espace pour inspecter le Soyouz MS-09 amarré à la Station spatiale internationale (ISS). But : observer de l’extérieur une mystérieuse fuite d’air détectée plus tôt sur le vaisseau.

  • Wirtanen, une belle comète à observer

    Ce n’est pas tous les jours qu’une belle comète vient nous rendre visite. Alors, quand l’une d’elles pointe le bout de son nez, les astrophotographes n’hésitent pas à capter la beauté de l’événement c&e...

  • Le paysage martien d’Elysium se dévoile lentement

    Une nouvelle image de la sonde Insight en montre un peu plus du paysage qui l’entoure. Elle révèle que l’engin s’est posé dans l’endroit idéal pour forer et installer son sismomètre.