Tourbillon blanc sur Jupiter

L’hémisphère Sud jovien photographié par la sonde Juno. © Nasa/JPL-Caltech/SwRI/MSSS
La sonde Juno est passée pour la troisième fois à proximité de Jupiter. Elle en a profité pour envoyer ce nouveau cliché captivant de la planète géante gazeuse.

Les tourbillons virevoltent comme jamais sur cette nouvelle photographie de Jupiter. Elle nous provient de la sonde américaine Juno, toujours placée sur son orbite de 53 jours autour de la planète géante.

L’engin de la Nasa revient donc en forme après avoir subi quelques entraves : lors de son dernier passage en octobre 2016, ses soupapes ne se sont pas activées dans les temps. Elle n’est donc pas parvenue à rejoindre son orbite de 14 jours, comme cela était prévu à l’origine.

Sur son dernier passage du 11 décembre 2016, les ingénieurs du JPL (Jet Propulsion Laboratory) ont préféré assurer la sécurité et ne pas tenter de réduire l’orbite à nouveau. Tout s’est apparemment bien déroulé, sept de ses instruments ont été activés, dont la caméra JunoCam.

Vue sur la septième perle de Jupiter

JunoCam a photographié l’hémisphère Sud de Jupiter, dévoilant ses nuages avec précision. En raison de l’angle de vue, on ne voit pas ici l’ensemble de la planète. Le cliché est pris à une distance de 24 600km. Or, face à l’immense diamètre de la planète (près de 140000 km), la caméra ne parvient à voir que le pôle Sud (visible en bas de l’image), ainsi que les premiers nuages de l’équateur (en haut).

Cela est suffisant pour englober plusieurs des ceintures tempérées australes de Jupiter. Avec, en prime, la septième des huit « perles » que compte actuellement la planète : ce tourbillon blanc en haut à gauche de l’image. Ces perturbations sont toujours présentes dans l’hémisphère Sud.

Le prochain passage de la sonde Juno est prévu pour fin janvier 2017.

Recevez Ciel & Espace pour moins de 5€/mois

Et beaucoup d'autres avantages avec l'offre numérique.

Voir les offres

Commentaires

Nous avons sélectionné pour vous

  • Deux astronautes de plus pour l’ISS

    Le 20 avril, un vaisseau Soyouz a placé un Russe et un Américain sur orbite. Ils doivent s’amarrer le jour-même à la station spatiale internationale (ISS).

  • Feu d'artifice dans Orion

    Cette image réalisée par l'interféromètre millimétrique Alma, opéré au Chili par l'ESO, montre le résultat d'une collision entre deux étoiles naissantes (protoétoiles), il y a 500 ans.

  • Jupiter au plus près de la Terre

    Que ferez-vous le 8 avril à 23h 26min 23s ? La planète Jupiter, elle, passera à exactement 666 443 551 km, au plus près de la Terre pour cette année 2017.