Sur Mars, Perseverance et Ingenuity rebroussent chemin

L'aller (vert) puis le retour (rouge) du binôme Perseverance-Ingenuity. Crédit : NASA/JPL-Caltech/University of Arizona/Ciel & Espace
Après un premier trajet vers l’ouest dans le cratère Jezero, le rover martien Perseverance va revenir sur ses traces en direction de son site d’atterrissage. Toujours accompagné du drone Ingenuity, duquel il ne peut pas s’éloigner.

Après avoir fait tourner ses six roues en direction du sud, puis vers l’ouest pour contourner les dunes de Seitah, Perseverance effectue dorénavant un demi-tour en direction… de son point de départ. Un itinéraire que les équipes de la Nasa envisageaient déjà pour leur rover en juin 2021 et qui prend forme aujourd’hui. Le retour de l’astromobile martienne sur son site d’atterrissage, baptisé Octavia E. Butler en mémoire de l’écrivaine de science-fiction, marquera le terme de sa première campagne scientifique.

Perseverance poursuivra ensuite sa route vers le Nord, avec pour objectif d’atteindre plusieurs mois plus tard le site de « Three Forks » (Trois fourchettes, en français), au pied du delta de rivière présumé s’être déversée dans le cratère Jezero il y a 3,6 milliards d’années. C’est là que l’engin entamera sa deuxième campagne scientifique. Pour l’heure, Perseverance a récolté deux échantillons d’une pierre baptisée Rochette et est en cours de prélèvement sur un second site. Chaque roche est prélevée deux fois. Plus tard, les versions A et B d’un même prélèvement seront déposées en deux endroits distincts de Mars pour doubler les chances d’être récupérées.


Suivez les progressions de Perseverance et Ingenuity ci-dessus. © Nasa

Ingenuity pour compagnon

Ce choix d’itinéraire révèle que, sur la planète Mars comme ailleurs, le chemin le plus long n’est pas forcément le moins rapide. Car le contournement par le nord permettra de progresser de plusieurs centaines de mètres par jour, sur un sol « consolidé », c’est-à-dire moins accidenté que s’il fallait couper par l’ouest. Depuis la conjonction martienne, Ingenuity a, pour sa part, déjà pris les devants. Il vient de réaliser le 6 novembre 2021 son 15e vol : 407 m parcourus en 129 s, en tournant ses pâles à 2700 tr/min (contre 2400 tr/min en début de mission) afin de compenser la baisse de densité saisonnière de l’atmosphère martienne.

Les communications entre hélicoptère et rover n’étant plus garanties quand les engins s’éloignent de plus de 1km, Ingenuity ne pourra pas non plus couper « à travers champ ». Iil devra continuer d’accompagner Perseverance. C'est par le relai du le rover qu’il reçoit ses instructions depuis la Terre. Trois à six vols supplémentaires sont estimés pour qu’Ingenuity rejoigne la région où Perseverance l’avait posé le 3 avril 2021.

 

Disponible en kiosque et sur notre boutique web : Ciel & espace n°580,

avec le Calendrier astro 2022 illustré des photos prises par Thomas Pesquet depuis l’ISS

Ciel & espace 580, avec le Calendrier 2022. Dossier spécial décollage du télescope James Webb. © C&E

Recevez Ciel & Espace pour moins de 6€/mois

Et beaucoup d'autres avantages avec l'offre numérique.

Voir les offres

Nous avons sélectionné pour vous

  • La science ukrainienne entre en résistance

    Avant le début de la guerre, l’Ukraine comptait 80 000 scientifiques, dont des centaines d’astronomes. Certains sont contraints à l’exil, d’autres condamnés à rester sur place. Mais pour tous, le maître-mot est « résister ». Et pour ça, ils peuvent compter sur l’aide de collègues étrangers.

  • Découverte : on a retrouvé le cratère d’origine de la plus ancienne météorite martienne !

    Un fabuleux travail d'enquête a permis de retrouver l'origine sur Mars de la météorite Black Beauty, parmi les 94 millions de cratères que comptent la surface de la planète rouge.

  • La Corée du Sud vise la Lune

    Où se situe l’eau sur la Lune ? Quel est le terrain le plus propice pour atterrir ? La nouvelle mission lunaire qui doit être lancée jeudi 4 août par la Corée du Sud tâchera de répondre à ces questions, et à bien d’autres encore, en prévision de futures missions d'exploration.