SpaceX inaugure les vols habités commerciaux vers la station spatiale internationale

La fusée Falcon9 et la capsule Crew Dragon sur le pas de tir 39A du centre spatial Kennedy. Crédit : Nasa
Ce 16 novembre à 1h27 heure de Paris, quatre astronautes doivent s’envoler à bord de la capsule Crew Dragon de SpaceX pour une mission de six mois dans la station spatiale internationale.

C’est la première fois qu’un équipage régulier de la station spatiale internationale (ISS) est convoyé par une entreprise privée. Ce dimanche 15 novembre, à 19h27 heure locale, quatre astronautes passagers de la compagnie SpaceX s’envoleront vers l’ISS depuis le Kennedy Space Center, en Floride. Le lancement était initialement prévu 24h plus tôt. Il a dû être retardé à cause du vent.

Installé dans une capsule Crew Dragon propulsée par une fusée Falcon 9, l’équipage de cette mission « SpaceX Crew-1 » s’amarrera au module Harmony du paquebot orbital le 17 novembre 2020 vers 5h (heure de Paris) pour une mission de près de six mois. L’Américaine Shannon Walker et ses compatriotes Victor Glover et Mike Hopkins, ainsi que le Japonais Soichi Noguchi, seront relevés en avril 2021 par l’équipage du « SpaceX Crew-2 », dont Thomas Pesquet. Le premier étage de la fusée tirée ce dimanche sera d'ailleurs réutilisée pour lancer ce nouvel équipage.

En mai 2020, les astronautes Bob Behnken et Doug Hurley avaient réalisé un premier vol d’essai vers l’ISS avec la capsule Crew Dragon.

L'équipage du vol SpaceX Crew-1 : Shannon Walker, Victor Glover, Michael Hopkins et Soichi Noguchi. © Nasa

Les activités en orbite basse confiées au secteur privé

Pour Jim Bridenstine, l’actuel administrateur de la Nasa, ce premier vol régulier vers l’ISS opéré par une entreprise privée inaugure une nouvelle ère. Elle concrétise en effet le Commercial Crew Program de la Nasa, lancé en 2010, dont l’objectif est de transférer les moyens d’accès à l’orbite basse au secteur privé : « La Nasa veut être un client parmi de nombreux autres dans un marché du vol spatial habité en orbite basse. Nous voulons voir se développer plusieurs fournisseurs, en compétition pour les coûts, l’innovation et la sécurité. Cela entraînera automatiquement un meilleur accès à l’espace », a-t-il plaidé depuis le Kennedy Space Center ce 13 novembre.

Après la délégation du transport de fret vers l’ISS aux compagnies privées (depuis 2012), après celle des astronautes cette année, « la prochaine grande étape sera d'avoir des stations spatiales opérées par le secteur privé, a assuré Jim Bridenstine. Le but est d’avoir plus de ressources pour les activités pour lesquelles il n’y a pas encore de marché : aller sur la Lune, puis Mars. »

 

Pour vous accompagner dans cette période de confinement mais aussi pour vous aider à gâter vos proches, nous offrons 6 mois d'abonnement numérique pour tout premier abonnement papier souscrit avec le code NOEL20.

Noel

Recevez Ciel & Espace pour moins de 6€/mois

Et beaucoup d'autres avantages avec l'offre numérique.

Voir les offres

Nous avons sélectionné pour vous

  • Participez au Prix Ciel & Espace 2021 !

    Auteurs, éditeurs, vous avez publié un ouvrage d'astronomie en 2020 ? Alors participez au Prix Ciel & Espace du livre d'astronomie et au Prix André Brahic du livre d'astronomie jeunesse ! La date limite est fixée au 29 janvier 2021.

  • Vidéo : le Soleil en 2020

    L'agence spatiale européenne diffuse une vidéo de l'activité du Soleil en 2020 vue par son satellite Proba-2. Cette année a vu notre étoile s'éveiller pour un nouveau cycle d'activité.

  • Découverte d’une intrigante naine blanche « supermassive » dans Cassiopée

    Dans la constellation de Cassiopée, un curieux astre né de la fusion cataclysmique de deux naines blanches serait sur le point d’exploser en supernova. Pour la seconde fois.