Soyouz MS-11 réussit à envoyer trois astronautes vers l’ISS

Le décollage du Soyouz MS-11 photographié par A. Gerst depuis la station internationale. © Nasa/ESA
Les vols réguliers ont repris entre la Terre et la station spatiale internationale. Un nouvel équipage, qui forme l’Expédition 57, est satellisé et fait route vers le complexe orbital.

Enfin, la relève arrive ! Pour les trois astronautes qui séjournent à bord de la station spatiale internationale (ISS), le retour sur Terre se profile. Ce 3 décembre 2018, l’équipage qui doit les remplacer a pris le chemin de l’espace sans encombre. La fusée chargée de propulser leur vaisseau Soyouz MS-11 a décollé à l’instant prévu, à 12 h 31, heure légale française, et a gagné l’orbite sans le moindre incident. Après l’échec de la satellisation de Soyouz MS-10 le 12 octobre 2018, ce lancement initialement programmé le 20 décembre a été avancé, ce qui permet aux rotations d’équipages de reprendre.

Le vaisseau russe, qui emporte le Canadien David Saint-Jacques, l’Américaine Anne McLain et le Russe Oleg Kononenko, s’est mis automatiquement sur une trajectoire lui permettant de rejoindre l’ISS en seulement six heures. L’amarrage a eu lieu peu avant 19 h, ce même 3 décembre.

Dès le 11 décembre 2018, Kononenko et Sergueï Prokopyev effectueront une sortie dans l’espace en scaphandre afin d’examiner de l’extérieur le Soyouz MS-09 qui est amarré depuis plus de six mois à l’ISS. En effet, c’est avec ce vaisseau que Prokopyev, Alexander Gerst (astronaute de l’ESA) et Serena Auñon-Chancellor (Nasa) doivent revenir sur Terre après leur séjour prolongé. Or, le compartiment orbital de leur Soyouz souffre d’une fuite d’air — colmatée depuis — à la suite soit d’un impact de micrométéorite, soit d’un dommage causé avant son lancement.

Les deux cosmonautes vont donc sortir dans l’espace pour inspecter l’endroit où a été percé le petit trou et, le cas échéant, récupérer des échantillons du bolide impacteur. Ils verront aussi l’état général du vaisseau qui serait arrivé à expiration de sa durée de vie dans l’espace en janvier 2019.

Recevez Ciel & Espace pour moins de 6€/mois

Et beaucoup d'autres avantages avec l'offre numérique.

Voir les offres

Nous avons sélectionné pour vous

  • Découverte : Deux cataclysmes stellaires ont ensemencé le futur Soleil et ses planètes

    Comment sont apparus l’or, le platine, l’uranium et autres éléments chimiques si précieux sur notre planète ? Deux études récentes précisent leur origine. Deux types d’épisodes violents survenant en fin de vie des étoiles sont notamment le creuset de ces éléments lourds : les novae et la fusion d’étoiles à neutrons.

  • C’est la saison des nuages étranges !

    En juin et juillet, les longs crépuscules d’été réservent souvent une surprise : l’apparition d’étonnants nuages luminescents dans un ciel déjà sombre. Ces formations spectaculaires semblent surtout survenir en période de minimum d’activité solaire, et chacun peut les observer.

  • Enquête : Investir dans la météorite est-il un bon filon ?

    Encore récent, le marché de la météorite se développe rapidement. Acheter un caillou venu de l’espace peut être financièrement intéressant à condition de savoir bien le choisir, d’y mettre les moyens, d’être patient. Et de pousser la porte d’un tout petit monde aux règles bien établies.