Que va faire la sonde InSight sur Mars ? Philippe Lognonné nous l’explique

Philippe Lognonné, chercheur à l’Institut de physique du globe. © Ciel & Espace
Ce 26 novembre 2018, la sonde Insight se pose sur Mars. Son objectif : écouter les vibrations de la planète rouge, comme le géophysicien Philippe Lognonné nous l’a fait découvrir lors des Rencontres du ciel et de l’espace, début novembre 2018, à Paris.

Le 26 novembre, un peu avant 9 h (heure de Paris), la sonde InSight se pose sur Mars dans les plaines d’Elysium. Dès 20 h, suivez son atterissage sur Nasa Live. Le géophysicien français Philippe Lognonné est l’un des artisans de cette mission de la Nasa, fruit d'une collaboration internationale. Il nous en explique l’enjeu : écouter les vibrations de la planète pour en découvrir la structure profonde, et sonder ainsi le cœur de cette petite sœur de la Terre. Avec en ligne de mire, mieux comprendre la formation et l’évolution des planètes telluriques.

Découvrez nos autres conférences :

De quoi le temps est-il le nom ? par ​ Marc Lachièze-Rey

Trous noirs et gravitation quantique, par Aurélien Barrau

Recevez Ciel & Espace pour moins de 6€/mois

Et beaucoup d'autres avantages avec l'offre numérique.

Voir les offres

Nous avons sélectionné pour vous

  • Interview : Brian May, la musique et l’astro en stéréo

    Le guitariste du groupe Queen a trois passions : la musique, bien sûr, mais aussi l’astronomie et l’imagerie 3D. Brian May nous a raconté comment il jongle entre les trois.

  • Mu Cephei expulse de la matière par bouffées

    Pour la première fois, des astronomes ont réalisé une carte 3D des phénomènes de perte de masse d’une supergéante rouge. Des images exceptionnelles obtenues grâce au réseau d’antennes de l’observatoire NOEMA (Northern Extended Millimeter Array), implanté dans les Alpes françaises.

  • Sonde Bepi-Colombo : les défis d’un voyage vers Mercure

    Située à “seulement” 58 millions de kilomètres du Soleil, Mercure présente des difficultés particulières pour tout visiteur spatial. Didier Morançais (Airbus) détaille les défis techniques à relever pour amener la sonde Bepi-Colombo aux abords de la première planète.