Première photo d’une planète en formation

ESO/A. Müller et al.
Le Very Large Telescope (VLT) au Chili vient de photographier une planète en train de s’agréger en orbite autour d’une étoile proche. Cette nouvelle prouesse est due à l’optique adaptative de nouvelle génération appelée SPHERE.

Les astronomes avaient déjà observé des disques de poussière et de gaz autour de jeunes étoiles, signes que des planètes étaient sur le point de se former. Ils avaient aussi déjà photographié quelques planètes en orbite autour d’étoiles proches. Mais ils n’avaient encore jamais vu une planète en cours d’assemblage dans un disque de poussière ! Cette image étonnante, ils la doivent à l’un des quatre télescopes de 8,2 m du Very Large Telescope, installé sur le mont Paranal, au Chili. Grâce à un nouveau dispositif d’optique adaptative, qui élimine le brouillage des images induit par l’atmosphère terrestre, il a été possible de discerner la masse brillante de l’embryon planétaire non loin de l’étoile naine PDS 70, située à 370 années-lumière dans la constellation du Centaure.
Cette planète en devenir, nommée PDS 70b, est plus massive que Jupiter et se trouve aussi loin de son étoile qu’Uranus du Soleil (donc, environ à 2,8 milliards de km). Sur l’image, l’étoile centrale nommée PDS 70 n’est pas visible car elle est occultée par un coronographe afin de ne pas éblouir les instruments.

L’enfance d’une géante gazeuse

La détection de cet objet est une prouesse technique réussie par l’instrument SPHERE dans la droite ligne de son image récente de la surface de l’astéroïde Vesta. Mais il y a plus : il a été possible d’obtenir un spectre lumineux de la planète, et celui-ci montre qu’il s’agit d’une géante gazeuse. Ces données vont à présent devoir être comparées aux modèles de formation des étoiles afin de les affiner.

Recevez Ciel & Espace pour moins de 6€/mois

Et beaucoup d'autres avantages avec l'offre numérique.

Voir les offres

Nous avons sélectionné pour vous

  • MUSE réalise un magnifique cliché de Neptune

    Grâce à un nouveau système d’optique adaptative, l’instrument MUSE du Very Large Telescope (VLT) de l’ESO a pu obtenir l’image la plus précise de Neptune prise depuis la Terre. Généralement réservé aux télescopes spatiaux, Hubble notamment, ce type d’image de grande qualité des confins de notre Système solaire est désormais réalisable par les télescopes au sol.

  • L’astéroïde Ryugu en 3D

    L’astronome-musicien Brian May a produit une image stéréo de l’astéroïde Ryugu, la prochaine cible d'Hayabusa 2, à partir de deux vues prises à 13 minutes d’intervalle.

  • Vidéo : Jupiter sous toutes les coutures

    Jupiter brille fort dans le ciel crépusculaire du soir. Une occasion de l’observer que Ciel et Espace n’a pas laissé passer. En trois nuits, il a été possible de dresser une cartographie complète des nuages joviens sur l’ensemble de la planète… et d’en faire une vidéo.