Perseverance tient son premier échantillon de roche martienne

Première roche martienne visible à l'intérieur d'un tube transporté par Perseverance. Crédit : NASA/JPL-Caltech/MSSS
Sur Mars, le rover américain Perseverance a réussi sa première récolte d’échantillon de roche. Passé un premier échec, il s’agit du premier bout de Mars destiné, in fine, à être rapporté sur Terre.

Forage réussi pour Perseverance. Le 1er septembre 2021, le rover de la Nasa est parvenu à prélever son premier échantillon de roche à la surface de Mars. Pas plus épaisse qu’une craie d’instituteur, la carotte est bien présente au fond de l’un de 48 tubes en titane que l’astromobile a emporté avec lui sur la planète rouge. Après une phase d’abrasion, l’échantillon a été foré dans une roche baptisée « Rochette » par les ingénieurs de la Nasa, située le long d’une crête nommée « Citadelle » (en français dans le texte). Le site doit son nom au fait qu’il surplombe légèrement l’intérieur du cratère Jezero, dans lequel Perseverance évolue.

Actuellement au bout de son bras robot de 2 m, le tube va maintenant être scellé et rangé dans l’un des compartiments sous le ventre de l’astromobile. Plus tard, il devra être déposé à la surface de Mars en compagnie d’autres échantillons voués à être récoltés ensemble, puis renvoyés sur Terre par d’autres engins américains et européens dans les années 2030.

La roche surnomée "Rochette" dans laquelle Perseverance a réussi sa première collecte d'échantillon. © NASA/JPL-CALTECH

Vérifier le contenu

La confirmation définitive de la récolte fructueuse n’a été annoncée qu’au bout de 4 jours par la Nasa. Le temps pour le rover d’inspecter en plusieurs temps l’intérieur du tube, grâce à l’une de ses deux caméras Mastcam-z, juchées au sommet de son cou. Comme un joaillier porte une pierre précieuse au-devant de son œil, Perseverance a d’abord photographié l’intérieur du tube à deux reprises. Pris de dessus, le premier cliché a révélé la présence de roche martienne. Mais sur le second, la roche avait disparu. Entretemps, une étape de remuage de l’échantillon a eu lieu, vouée à dégager l’entrée du tube afin qu’aucune poussière n’entrave l’étanchéité de sa fermeture. Pressentant que les petites secousses aient fait chuter l’échantillon vers le bas du tube, la Nasa a ordonné une ultime photo de contrôle le 4 septembre, à l’heure précise où la position du Soleil permettrait d’en éclairer le fond.

Premières photos de l'intérieur du tube, appelant une troisième photo pour vérifer le contenu. © NASA/JPL-CALTECH/MSSS

43 tubes moins 2

Bien que Perseverance a immédiatement annoncé des étapes de forage nominales, ces inspections visuelles complémentaires font suite à un échec au moment du premier forage. Le 6 août à plus de 500 m de là, la Nasa pensait avoir prélevé avec succès son premier échantillon, avant d’être surprise par un tube vide. L’enquête a finalement révélé une roche trop friable, réduite en poudre par le système de forage. Ce premier tube est également stocké dans Perseverance. Parmi 48 tubes, 2 sont scellés et 5 serviront de tubes témoins voués à rester vide.  Nombre maximum d’échantillons restant : 41.

Recevez Ciel & Espace pour moins de 6€/mois

Et beaucoup d'autres avantages avec l'offre numérique.

Voir les offres

Nous avons sélectionné pour vous

  • Quand la comète Leonard croise la Baleine

    La comète Leonard déploie déjà une belle queue de gaz et de poussière dans le ciel du matin comme le montre cette photo prise dans la Chevelure de Bérénice le 24 novembre 2021 par Cédric Begue.

  • La sonde DART est en route pour aller percuter un astéroïde

    La sonde américaine DART est partie en direction de l’astéroïde Dimorphos, qu’elle doit percuter à grande vitesse au début du mois d’octobre 2022.

  • Sur Mars, Olympus Mons en majesté

    En orbite autour de Mars depuis le 9 février 2021, la sonde émiratie Hope a réalisé plusieurs clichés spectaculaires de la planète rouge. Dont celui-ci, centré sur le plus haut volcan du Système solaire.