Peggy Whitson, l’extraterrestre (2)

Peggy Whitson, lors de sa dixième sortie dans l'espace. Crédit : Nasa TV
En effectuant sa dixième sortie dans l’espace, l’Américaine vient d’entrer dans le trio de tête des astronautes ayant passé le plus de temps à l’extérieur de leur vaisseau.

Il aura fallu une panne d’ordinateur sur la station spatiale internationale (ISS) pour permettre à Peggy Whitson, déjà dotée d’un palmarès impressionnant, de battre de nouveaux records. Le 23 mai 2017, elle a une nouvelle fois revêtu un scaphandre pour aller changer un élément défectueux à l’extérieur du complexe orbital. Elle était en compagnie de Jack Fischer (qui, lui, effectuait sa deuxième sortie spatiale). Les deux astronautes sont restés 2 heures et 46 minutes dans le vide avant de regagner le sas de l’ISS.

Sur le podium des astronautes les plus capés

L’astronaute américaine âgée de 57 ans, qui commande actuellement l’ISS, vient ainsi de se hisser au deuxième rang, ex aequo avec son compatriote Michael Lopez-Alegria, au nombre des sorties spatiales : dix ! Pour atteindre la première place et rejoindre le Russe Anatoli Soloviov, il lui faudrait encore accumuler six autres sorties…

Cependant, Peggy Whitson est désormais la détentrice de tous les records féminins. Elle devance largement une autre Américaine, Sunita Williams, qui compte sept sorties dans l’espace.

Au compteur du temps passé hors d’un vaisseau, Peggy Whitson totalise 60 heures et 21 minutes, ce qui la classe en troisième position derrière Soloviov (82 h 22 min) et Lopez-Alegria (67 h 40 min).

Record américain de vie dans l’espace

Depuis le 24 avril 2017, elle détient aussi le record américain de temps hors de l’atmosphère. Ce jour-là, elle a dépassé les 534 jours (durée atteinte par Jeffrey Williams). Aujourd’hui, avec 564 jours en orbite, elle se classe à la 8e place, tous pays confondus, derrière le Russe Anatoly Soloviov (651 jours).

Peggy Whitson pourrait s’en approcher car son séjour sur l’ISS a été prolongé jusqu’à l’arrivée du Soyouz MS-05, dont le lancement est programmé le 28 juillet 2017. Elle cumulerait alors autour de 620 jours en apesanteur. Le recordman absolu reste le Russe Gennady Padalka, avec 878,5 jours dans l’espace…

Recevez Ciel & Espace pour moins de 6€/mois

Et beaucoup d'autres avantages avec l'offre numérique.

Voir les offres

Commentaires

Nous avons sélectionné pour vous

  • Matériel d'observation : l'indispensable guide d'achat

    Nous venons de publier une nouvelle édition numérique du numéro spécial matériel #2 regroupant nos tests de lunettes, de montures, d’oculaires et de jumelles. En tout, vous retrouverez 90 tests de matériel à travers les deux numéro spéciaux, le 1er est consacré aux télescopes. Ils sont accessibles sur notre site web ou dans notre application « Ciel et Espace, Le + »

  • Un nouveau scénario pour l’origine des anneaux de Saturne

    Depuis que la composition et la masse des anneaux de Saturne sont mieux connues, grâce notamment à la sonde Cassini, les astronomes multiplient les modèles pour décrire leur formation. Mais aussi leur âge. Un chercheur de l’université de Toronto s’y colle cette fois avec, au départ de tout, une collision entre un satellite de Saturne et une comète.

  • L’insoutenable gravité de l’Univers, expliquée par Gabriel Chardin

    La gravitation reste une énigme. Elle résiste toujours à la physique quantique, qui décrit l’infiniment petit… Et si l’antimatière était la clé du mystère, comme le propose le théoricien Gabriel Chardin ?