Osiris-Rex zoome sur le rocher géant de Bennu

Zoom sur un rocher de l’astéroïde Bennu. © Nasa/Goddard/University of Arizona
La sonde américaine Osiris-Rex multiplie les images rapprochées de la surface rocailleuse de l’astéroïde Bennu. Un rocher particulièrement saillant a été photographié de près.

Le 29 mars 2019, la sonde de la Nasa Osiris-Rex a pris une vue rapprochée du bloc de roche surnommé « Boulder n°1 » à la surface de l’astéroïde Bennu, large de 500 m. Cette vue prise à seulement 3,6 km de la surface est fort détaillée. Le champ de vision ne fait que 52 m et montre ce bloc haut de 20 m. Sa hauteur est comparable avec celle d’un immeuble de 5 à 6 étages. C’est le plus gros rocher vu à la surface de l’astéroïde. Il a donc été choisi comme point de référence en latitude et en longitude pour étudier l’astre. Par ailleurs, ses abords, comme la quasi-totalité de la surface de Bennu, sont faits d’un véritable chaos de roches anguleuses qui fait penser aux éboulis rencontrés sur les flancs de nos montagnes.

Cette étude détaillée est particulièrement utile car Bennu n’est pas un astéroïde comme les autres. Il fait partie de la famille des Apollon, c’est-à-dire que son périgée est situé à l’intérieur de l’orbite de la Terre. Du coup, il croise régulièrement la Terre et appartient donc à ceux qui présentent des menaces potentielles sérieuses. Il figure même en bonne place dans la liste des corps les plus dangereux pour la Terre. Il occupe la 3e marche du podium selon les critères de l’échelle de Palerme, avec une chance sur 2700 de percuter la Terre entre 2175 et 2199. En cas d’une éventuelle collision, connaître sa structure et sa composition est particulièrement utile pour évaluer sa dangerosité potentielle.

Par ailleurs, un retour d’échantillons sur Terre est prévu pour 2023 et permettra d’en savoir plus sur son origine, et la formation du Système solaire. De nombreuses autres images de la surface de Bénou sont à découvrir sur le site de la mission Osiris-Rex.

Recevez Ciel & Espace pour moins de 6€/mois

Et beaucoup d'autres avantages avec l'offre numérique.

Voir les offres

Nous avons sélectionné pour vous

  • Des nuages noctiluques ont été vus au-dessus de Paris

    Il n’y a qu’un seul type de nuage apprécié des astronomes : les noctiluques. Bien que très rares, ils sont particulièrement bien visibles en ce moment au nord de la France. Celui-ci a été photographié le soir du 17 juin 2019 depuis Paris. Il s’agit du nuage bleuté au-dessus de l’horizon nord-est.

  • Un nouveau cratère martien s'expose en couleurs

    Un cratère martien récent a été photographié par la sonde américaine Mars Reconnaissance Orbiter. Le résultat de la collision se pare de nuances étonnantes.

  • Daphnis fait des vagues dans les anneaux de Saturne

    L’une des dernières images prises par la sonde Cassini révèle un phénomène étonnant : la propagation des vagues créées par un petit satellite au sein des anneaux de la planète Saturne.