Osiris-Rex commence son étude de l’astéroïde Bennu

L’astéroïde Bennu photographié par la sonde Osiris-Rex. © Nasa
La sonde de la Nasa Osiris-Rex débute sa mission scientifique autour de Bennu. Parmi ses objectifs, cartographier l’astéroïde et surtout en collecter des échantillons pour les envoyer sur Terre.

Le 3 décembre 2018, la sonde américaine Osiris-Rex a atteint son objectif, l’astéroïde Bennu, après un voyage de plus de deux ans et 2 milliards de kilomètres parcourus. À terme, l’objectif de la mission est de prélever jusqu’à 2 kg d’échantillons de l’astéroïde afin de les étudier dès leur retour sur Terre, à l’instar de la sonde japonaise Hayabusa 2 avec l’astéroïde Ryugu.

Osiris-Rex se trouve à présent à 19 km de la surface de Bennu et est prête à débuter sa mission scientifique. Elle doit commencer son étude préliminaire de l’astéroïde en survolant ses pôles Nord et Sud ainsi que sa région équatoriale. Le 31 décembre 2018, la sonde se rapprochera jusqu’à 7 km de la surface de Bennu, avant de se mettre définitivement en orbite.

Phase d'approche d'Osiris-Rex vers Bennu. Entre le 17 août 2018 (première image de l'animation) et le 27 novembre (dernière image),
la sonde a parcouru 2,2 millions de kilomètres. © Nasa/Goddard/University of Arizona

En plus de la collecte d’échantillons, Osiris-Rex doit cartographier la surface de l’astéroïde, définir ses propriétés physiques et chimiques et mesurer sa déviation orbitale due à la radiation solaire (l’effet Yarkovsky). Dès le début de l’année 2019, la sonde s’approchera à seulement 1,25 km de la surface et déterminera le site de la collecte d’échantillons en février. Une fois les échantillons collectés, Osiris-Rex aura dès lors pour mission de les rapporter sur Terre, en septembre 2023.

Recevez Ciel & Espace pour moins de 6€/mois

Et beaucoup d'autres avantages avec l'offre numérique.

Voir les offres

Nous avons sélectionné pour vous

  • Podcast : La photosynthèse, moteur de la biosphère

    La photosynthèse a totalement transformé la composition de l'atmosphère terrestre et est aujourd'hui le principal moteur de la biosphère. Pourrait-elle fonctionner sur planète autour d'une étoile différente du Soleil ?

  • Podcast : Dans le ciel en avril 2020

    Vénus, la star du mois, passe devant l'amas des Pléiades. La Lune, Mars et Jupiter font le spectacle le 15 avril et les étoiles filantes Lyrides nous rendront visite le 23... En fin d'émission, comme chaque mois, découvrez les coups de coeurs de nos chroniqueurs !

  • Podcast : La vie extraterrestre est-elle extrémophile ?

    Il existe des organismes qui peuvent supporter des températures supérieures à 100°C. Au plus profond des océans, des crustacés s’ébattent à une pression de plus de mille fois la pression atmosphérique. Et certaines bactéries prospèrent dans des environnements radioactifs ! Qu'est-ce que l'existence de ces extrémophiles nous apprend sur l'origine de la vie et la possibilité d'une vie extraterrestre ?