Nuages sur Jupiter... et sur Juno

NASA, JPL-Caltech, SwRI, MSSS; Processing & CC-BY: Alex Mai
Les nuages du pôle Sud de Jupiter sont sublimés sur cette image prise par la sonde Juno fin août 2016. Mais l'engin de la Nasa vient de rencontrer quelques problèmes.

Équipée de sa caméra JunoCam, la sonde américaine Juno a réalisé de superbes clichés de Jupiter en août 2016. Ceux-ci sont disponibles sur le site de la caméra ; astronomes et amateurs du monde entier peuvent s'en saisir et participer à leur analyse. Alex Mai, simple « citoyen scientifique », a retravaillé une image du pôle Sud de la planète géante afin de mieux faire ressortir ses nuages. On y voit, dans une lueur dorée artificielle, des cyclones dont les vents hurlent à plus de 350km/h et pourraient engloutir notre planète toute entière.

Cette jolie image ne doit cependant pas masquer le fait que Juno n'a pas pu observer la planète lors de son dernier passage rapproché le 19 octobre 2016...

Pannes techniques et insertion ratée

La sonde a en effet enchaîné coups de malchance et soucis techniques ces dernières semaines. D'abord, elle n’a pas réussi à actionner rapidement les soupapes de ses propulseurs, ce qui l'a empêchée de réaliser son insertion dans une orbite de 14 jours plutôt que celle, actuelle, de 53 jours. Puis elle est entrée en « mode sauvegarde ». Cette sécurité s’actionne automatiquement lorsqu’une erreur logicielle est détectée, afin de ne pas abîmer les instruments. Elle vient tout juste d’en sortir ce lundi 24 octobre.

Si tout se passe bien, Juno pourra enfin réaliser des observations rapprochées de Jupiter le 11 décembre 2016, et réaliser son insertion sur orbite courte. En attendant, la mission est retardée, tandis que la sonde reste exposée aux dangereuses radiations de Jupiter.

Recevez Ciel & Espace pour moins de 6€/mois

Et beaucoup d'autres avantages avec l'offre numérique.

Voir les offres

Commentaires

Nous avons sélectionné pour vous

  • Des aurores boréales illuminent la nuit de façon spectaculaire

    Le 10 mai, dès la fin du crépuscule, des aurores boréales ont été visibles de façon spectaculaire depuis toutes les régions de France. Profitant d'un ciel parfaitement dégagé, de nombreuses personnes ont pu les admirer pendant de longues minutes. Notre collaborateur Emmanuel Beaudoin a saisi le phénomène en photo depuis les bords de la Loire.

  • Zoom inédit dans la Tête de Cheval

    Le télescope spatial James Webb vient de réaliser l’image la plus détaillée à ce jour d’une portion de la nébuleuse de la Tête de Cheval, dans la constellation d’Orion.

  • Un petit haltère sous l’œil du télescope Hubble

    Pour fêter sa 34e année en orbite, le télescope Hubble a été pointé vers Messier 76, une nébuleuse planétaire aussi connue sous le nom de nébuleuse du Petit Haltère (Little Dumbbell Nebula), située à 3400 années-lumière de la Terre.