LOFAR montre la bulle d’un trou noir

Cette gigantesque bulle de gaz est fascinante car elle est issue d'un instrument d'un nouveau genre : LOFAR. Elle est centrée sur la galaxie M87, et s'étend bien au-delà de sa partie visible (en blanc et en bleu). Il s'agit du gaz éjecté par le trou noir central de la galaxie. Les chercheurs constatent que ces objets hyper massifs vivent en symbiose avec les galaxies. Le trou noir de M87 avale la matière située dans son entourage proche ; mais en s'effondrant une petite partie de celle-ci est éjectée sous forme de jets comme le montre notre image du jour du 19/08/2010. C'est ce qui a formé la bulle vue par LOFAR. Ce mécanisme d'apparence plutôt destructrice participerait en fait à la formation de nouvelles étoiles dans les galaxies.
Ce gaz froid est totalement invisible à l'œil. Il s'agit d'une image radio obtenue avec le plus grand interféromètre inventé par l'homme. C'est-à-dire un dispositif capable de combiner la lumière (ici des ondes radios) issue de plusieurs collecteurs différents. LOFAR compte 50 000 antennes de conception simple, répartie sur 50 stations différentes dont l'une d'elles est installée à l'observatoire de Nançay en Sologne. Les signaux des différents observatoires sont centralisés par fibre optique dans un bâtiment dédié à l'Université de Groningue au Pays bas.
JL Dauvergne, le 9 novembre 2012

Recevez Ciel & Espace pour moins de 6€/mois

Et beaucoup d'autres avantages avec l'offre numérique.

Voir les offres

Commentaires

Nous avons sélectionné pour vous

  • Le retour de la Grande Tache sombre de Neptune

    Cela faisait 30 ans que les astronomes attendaient le retour d’une Grande Tache sombre sur Neptune. Fin 2018, le télescope spatial Hubble a été le témoin de la réapparition de cette structure nuageuse sur la planète lointaine.

  • Le sismomètre d’Insight est prêt à sonder Mars

    Installé sur le sol de la planète rouge depuis le 19 décembre 2018, le sismomètre français de la mission Insight a reçu sa couverture thermique, prélude à ses premières mesures scientifiques.

  • En perdant son gaz, une galaxie commence son agonie

    La galaxie D100 est en train de perdre la matière qui aurait dû lui permettre de se régénérer en étoiles. Les télescopes Hubble et Subaru se sont unis pour mettre en évidence le phénomène.