Les poussières d’Itokawa trahissent son passé

Le géocroiseur Itokawa vu par la sonde Hayabusa en 2005. © Jaxa/ISAS
Les échantillons de l’astéroïde Itokawa rapportés par la mission japonaise Hayabusa ont permis de connaître son histoire : il se serait formé il y a 4,6 milliards d’années avant de subir un choc violent.

Ce sont des grains de poussière microscopiques qui ont permis de déterminer l’âge d’Itokawa, un astéroïde géocroiseur en forme de cacahuète d’environ 200 mètres de long. Sur une zone d’à peine 50 microns carrés, des scientifiques de l’université d’Osaka ont calculé la proportion d’uranium et de plomb restant dans les échantillons pour en déduire son âge. Voilà l’histoire : les grains de poussière se seraient agglomérés à haute température il y a 4,5 milliards d’années pour former le corps parent d’Itokawa. Celui-ci aurait la même composition que le bolide de Tcheliabinsk, tombé en 2013 en Russie, qui fait parti du groupe des chondrites LL.

Deux astéroïdes en un

Mais l’histoire ne s’arrête pas là. La présence d’autres particules indique que l’astéroïde a subi un choc violent avec un autre corps il y a seulement 1,5 milliard d’années. L’objet de Tcheliabinsk a aussi connu une collision similaire, mais bien plus tôt, il y a 4,2 milliards d’années. Après le choc, les débris des deux objets se sont mélangés et compactés pour lui donner sa forme actuelle. Selon les prédictions, Itokawa pourrait terminer sa vie en percutant la Terre dans plusieurs millions d’années.

Les poussières d’Itokawa ont été collectées par la sonde japonaise Hayabusa en novembre 2005 après quelques complications. Elles nous sont parvenues cinq ans plus tard, le 13 juin 2010, protégées dans une capsule. La mission Hayabusa fut la première à rapatrier des échantillons d’un astéroïde. Les Japonais espèrent réitérer l’exploit avec la sonde Hayabusa 2, arrivée aux abords de l’astéroïde Ryugu cet été et qui doit commencer ses prélèvements en octobre 2018.

Recevez Ciel & Espace pour moins de 6€/mois

Et beaucoup d'autres avantages avec l'offre numérique.

Voir les offres

Nous avons sélectionné pour vous

  • Cinéma : L'énigme Armstrong

    Dans First Man, en salles à partir du 17 octobre, Ryan Gosling joue un Neil Armstrong mutique et secret. Un pilote d'exception dont le chemin vers la Lune fut ponctué de drames.

  • Internautes, vous savez parler extraterrestre !

    Et si, à force de tendre nos antennes vers les étoiles, nous recevions un message en provenance d’une civilisation lointaine, saurions-nous le décrypter ? Possible, grâce à la puissance d’Internet.

  • VIDEO : RemoveDEBRIS capture un satellite au filet

    Le film ne dure que 20 secondes, mais il est saisissant : le prototype d'éboueur de l'espace RemoveDEBRIS est parvenu à capturer un petit satellite Cubesat à l'aide d'un filet.