Le sismomètre d’Insight est prêt à sonder Mars

Le sismomètre de la sonde Insight, sous sa cloche protectrice. © Nasa/JPL
Installé sur le sol de la planète rouge depuis le 19 décembre 2018, le sismomètre français de la mission Insight a reçu sa couverture thermique, prélude à ses premières mesures scientifiques.

Le bras robot de la sonde américaine Insight n’a pas tremblé. Le 2 février 2019, à l’aide de sa pince métallique, il a saisi l’étrange « cloche à fromage » qui se trouvait sur le pont du vaisseau automatique et l’a posée délicatement au-dessus du sismomètre SEIS, installé sur le sol martien depuis le 19 décembre 2018. Ce mini-dôme constitue une protection thermique qui doit aussi préserver l’instrument scientifique des vibrations induites par les légères brises qui soufflent parfois sur Mars.

Une jupe encore trop courte

Pour être pleinement efficace, le dôme doit recouvrir entièrement le sismomètre. Or, ce n’était pas le cas juste après son déploiement : la « jupe » dorée qui constitue sa base était restée relevée au lieu de venir toucher le sol. Toutefois, dans les heures qui ont suivi, le matériau s’est détendu et la jupe a commencé à s’abaisser, comme cela est visible sur cette photo prise le 3 février. L’ensemble du dispositif devrait correctement englober le sismomètre d’ici peu.

SEIS doit encore subir des tests et des réglages fins avant de commencer ses mesures scientifiques des séismes martiens.

 

En kiosque actuellement : Ciel & Espace de janvier-février, avec son Calendrier astro 2019 !

Également disponble sur notre boutique web

 

Recevez Ciel & Espace pour moins de 6€/mois

Et beaucoup d'autres avantages avec l'offre numérique.

Voir les offres

Nous avons sélectionné pour vous

  • Il y a 50 ans, Apollo 10 s’approchait à 15 km de la Lune

    Le 22 mai 1969, pour la première fois, des hommes voyaient la Lune depuis une altitude de 15 km seulement. À bord du module lunaire d’Apollo 10, Tom Stafford et Gene Cernan avaient l’impression de voler parmi les reliefs qui bordent la mer de la Tranquillité. Et ils prenaient cette photo.

  • Osiris-Rex zoome sur le rocher géant de Bennu

    La sonde américaine Osiris-Rex multiplie les images rapprochées de la surface rocailleuse de l’astéroïde Bennu. Un rocher particulièrement saillant a été photographié de près.

  • Hubble sonde une nouvelle fois les galaxies lointaines

    Après 16 années d’observations acharnées, le télescope spatial Hubble de la NASA et de l’ESA, vient de fournir une mosaïque exceptionnelle de l’Univers lointain. Une nouvelle prouesse pour le plus célèbre de tous les télescopes.