Le sismomètre d’Insight est prêt à sonder Mars

Le sismomètre de la sonde Insight, sous sa cloche protectrice. © Nasa/JPL
Installé sur le sol de la planète rouge depuis le 19 décembre 2018, le sismomètre français de la mission Insight a reçu sa couverture thermique, prélude à ses premières mesures scientifiques.

Le bras robot de la sonde américaine Insight n’a pas tremblé. Le 2 février 2019, à l’aide de sa pince métallique, il a saisi l’étrange « cloche à fromage » qui se trouvait sur le pont du vaisseau automatique et l’a posée délicatement au-dessus du sismomètre SEIS, installé sur le sol martien depuis le 19 décembre 2018. Ce mini-dôme constitue une protection thermique qui doit aussi préserver l’instrument scientifique des vibrations induites par les légères brises qui soufflent parfois sur Mars.

Une jupe encore trop courte

Pour être pleinement efficace, le dôme doit recouvrir entièrement le sismomètre. Or, ce n’était pas le cas juste après son déploiement : la « jupe » dorée qui constitue sa base était restée relevée au lieu de venir toucher le sol. Toutefois, dans les heures qui ont suivi, le matériau s’est détendu et la jupe a commencé à s’abaisser, comme cela est visible sur cette photo prise le 3 février. L’ensemble du dispositif devrait correctement englober le sismomètre d’ici peu.

SEIS doit encore subir des tests et des réglages fins avant de commencer ses mesures scientifiques des séismes martiens.

 

En kiosque actuellement : Ciel & Espace de janvier-février, avec son Calendrier astro 2019 !

Également disponble sur notre boutique web

 

Recevez Ciel & Espace pour moins de 6€/mois

Et beaucoup d'autres avantages avec l'offre numérique.

Voir les offres

Nous avons sélectionné pour vous

  • La sonde Osiris-Rex observe une éjection de particules sur l’astéroïde Bennu

    La Nasa a diffusé cette nuit une image spectaculaire de l’astéroïde Bennu, rejoint par sa sonde Osiris-Rex en décembre 2018. On y voit des particules éjectées du petit corps.

  • Sismographe stellaire

    Le 20 janvier 2019, au Chili, le Télescope d'action rapide pour objets transitoires (TAROT) a été victime d’un séisme. Heureusement, aucun dégât n’a été causé. Reste cette image étonnante.

  • Un œil dans le Sagittaire

    Pour célébrer la première lumière de ses quatre télescopes au complet, l'équipe de l'observatoire Speculoos, au Chili, a pointé la galaxie spirale NGC 6902, dans la constellation du Sagittaire. Speculoos sera consacré à la recherche des planètes extrasolaires autour des étoiles les plus petites et les plus froides du voisinage solaire.