Le JWST vise des galaxies lointaines pour sa première image

L’amas de galaxies SMACS 0723. © Nasa/ESA
Par la voix du président des États-Unis en personne, la Nasa a dévoilé la première image du télescope spatial James Webb. Elle montre un amas de galaxies qui produit de nombreux arcs gravitationnels avec la lumière de galaxies encore plus lointaines, à environ 13 milliards d'années-lumière. Le tout avec une finesse de détails sans précédent.

L’image était attendue, et elle s’est faite attendre. C’est finalement peu après minuit, ce 12 juillet 2022, avec plus d'une heure de retard sur l’horaire prévu, que le président des États-Unis Joe Biden en personne a dévoilé la première photo scientifique obtenue avec le télescope spatial James Webb. Celle-ci montre, avec une résolution sans précédent, l’amas de galaxies SMACS 0723, distant de 4,6 milliards d'années-lumière. Par sa masse imposante, cet amas déforme l'espace-temps autour de lui et concentre la lumière de galaxies bien plus lointaines, situées à environ 13 milliards d'années-lumière.

Des détails sur les galaxies les plus lointaines

En fouillant dans ce cliché très profond du ciel réalisé en infrarouge (plus de 12 heures de pose ont été nécessaires), on discerne de nombreux détails dans les galaxies les plus lointaines. Mais également dans celle de SMACS 0723 qui se trouvent à l’avant-plan. Autour de la grande galaxie centrale, on devine notamment un halo peu lumineux qui pourrait correspondre à la lumière d’étoiles ayant été éjectées dans l’espace intergalactique. De nombreux petits objets ponctuels criblent la zone et pourraient être des amas globulaires ou des galaxies naines.

Sur ce champ de la taille apparente d’un grain de sable posé au bout du doigt, bras tendu devant soi (selon l'analogie employée par Bill Nelson, l'administrateur de la Nasa lors de la conférence de presse), il y a quand même quelques étoiles de la Voie lactée, reconnaissables à leurs droites de diffraction.

Ce zoom sur une partie de l'image permet d'apprécier sa finesse en termes de détails. © Nasa/ESA

Cette image donne un aperçu des capacités du télescope à la fois en termes de résolution et de sensibilité. D'autres images doivent être publiées ce 12 juillet 2022 à 16 h.

 

Disponible sur notre boutique web et en kiosque (où nous trouver ?)

Ciel & espace n°583, juin-juillet 2022. Dossier : Les nouveaux trous noirs révélés par les ondes gravitationnelles. © C&E

Recevez Ciel & Espace pour moins de 6€/mois

Et beaucoup d'autres avantages avec l'offre numérique.

Voir les offres

Nous avons sélectionné pour vous

  • Curiosity sillonne Mars depuis 10 ans !

    Depuis les pentes du mont Sharp, le rover américain envoie une image saisissante qui couronne un périple extraordinaire sur le sol martien. Une sorte de petit cadeau d’anniversaire dont l’esthétique ne doit pas faire oublier les découvertes scientifiques accomplies.

  • Le télescope James Webb s’offre une roue de chariot

    Une nouvelle image du télescope spatial James Webb a été rendue publique : celle de la galaxie ESO 350-40, mieux connue comme la Roue de Chariot en raison de sa forme évocatrice.

  • Nouveaux dômes sous le ciel de La Silla

    L’observatoire européen de La Silla, au Chili, s’enrichit de nouvelles coupoles : celles du réseau de télescopes BlackGEM, photographiées ici sous la Voie lactée et le Grand Nuage de Magellan.