Le JWST ne sera peut être pas lancé en 2021

Décidément les retards collent à la peau du James Webb Space Telescope (JWST). On pensait que la date du 31 octobre 2021 serait la bonne, mais il semble qu'elle ne pourra pas être respectée en raison d'une anomalie sur Ariane 5.

Rarement projet spatial aura connu autant de rebondissements. Prévu pour un lancement en 2007, le James Webb Space Telescope (JWST) de la Nasa a vu sa date de lancement reportée une dizaine de fois, avec à la clé une explosion d’un facteur 10 du budget initialement prévu. Le successeur de Hubble doté d’un miroir de 6,5 mde diamètre a le don de se faire attendre. 

Cette fois-ci, c’est la fusée 

Après un report dû à la pandémie de Covid-19, la dernière date arrêtée était le 31 octobre 2021. Mais un nouveau report viendrait cette fois-ci d’Ariane. Ironie du sort, la fusée européenne était considérée comme la partie la mieux consolidée du projet puisque Ariane 5 vole depuis 1998 et a été lancée plus de 100 fois avec seulement deux échecs complets, dont le test du premier lancement.

Seulement depuis août 2020, plus aucune Ariane n’a quitté le pas de tir. La cause : lors des lancements de février et août 2020, le carénage ne s’est pas séparé de façon nominale. Cette anomalie a provoqué des vibrations au-dessus des limites admises. Même si le défaut a été sans incidence sur la charge utile, le problème est examiné de près par Arianespace, qui ne peut rien laisser au hasard pour le JWST. Le budget du nouveau télescope spatial est d’environ 10 milliards de dollars ! Jamais le lanceur européen n'a eu cargaison plus précieuse. 

Un retard de quelques semaines à quelques mois 

Des vérifications sont en cours, mais il semble déjà acquis que la date du 31 octobre 2021 ne pourra pas être tenue. Dans une conférence de presse le 11 mai 2021, Greg Robinson, responsable du programme à la Nasa, a indiqué « qu’ils sont actuellement en train de préparer le prochain lancement qui sera le premier d’une série de trois ». Le JWST est le troisième de cette série. « Une fois que ce premier lancement effectué, il faut compter un délai de quatre mois pour le JWST. » Le délai supplémentaire sera probablement de l’ordre de quelques semaines à quelques mois maximum.

Pour le moment, l’arrivée du télescope en Guyane est prévue fin août. Cette date-là au moins devrait être respectée.

Recevez Ciel & Espace pour moins de 6€/mois

Et beaucoup d'autres avantages avec l'offre numérique.

Voir les offres

Nous avons sélectionné pour vous

  • Les nuages noctiluques font leur retour au crépuscule

    En juin et juillet, les longs crépuscules d’été réservent souvent une surprise : l’apparition d’étonnants nuages luminescents dans un ciel déjà sombre. Ces formations spectaculaires semblent surtout survenir en période de minimum d’activité solaire, et chacun peut les observer. C'est sans doute la dernière année favorable à leur observation avant 10 ans, donc profitez-en !

  • L’Europe pourrait construire son propre vaisseau spatial

    Serait-il possible de voir des astronautes s’envoler dans l’espace depuis la Guyane au sommet d’une Ariane 6 ? Toute la technologie nécessaire est déjà au point, répond l’étude du CNES présentée le 16 juin 2021 au forum GLEX sur l’exploration spatiale, à Saint-Pétersbourg.

  • Des complications pendant la sortie dans l’espace de Thomas Pesquet

    Au terme de leur sortie dans l’espace, Thomas Pesquet et Shane Kimbrough ne sont pas parvenus à déployer les panneaux solaires. Objectif manqué pour une mission qui a connu plusieurs couacs.