Le JWST a atteint sa destination finale

Vue d'artiste du James Webb Space Telescope dans l'espace. Crédit : Nasa
Après un trajet de 30 jours, le James Webb Space Telescope s’est inséré sans problème sur son orbite finale à 1,5 million de kilomètres de la Terre. La Nasa doit désormais procéder au réglage fin de son optique.

« Webb, welcome home ! » C’est par ces mots enthousiastes que l’administrateur de la Nasa Bill Nelson a salué l’arrivée du JWST à destination, ce 24 janvier. L’allumage de ses propulseurs pendant 297 secondes exactement aura suffit pour insérer le télescope spatial sur son orbite finale, autour du point de Lagrange L2 du système Soleil-Terre.

Sur une vaste orbite

Situé à 1,5 million de kilomètres de la Terre, dans la direction opposée au Soleil, le point L2 est un endroit idéal pour un télescope spatial infrarouge comme le Webb. Vu de L2, le Soleil, la Terre et la Lune sont en effet toujours situés dans la même région du ciel. Il est donc aisé de les masquer avec un pare-soleil et de conserver ainsi l’optique du télescope à très basse température (-235°C).

Le Webb n’est cependant pas figé précisément au point L2 car ce n’est pas un point d’équilibre gravitationnel stable. Il tourne autour, dans un plan presque perpendiculaire à l’axe Soleil-Terre. Et sur une orbite très vaste, un peu plus grande que celle de la Lune autour de la Terre.

 

 

La taille de l’orbite a été choisie de manière à ce que, vu du JWST, la Terre ne masque pas le Soleil. Le télescope spatial, doté de panneaux solaires, a en effet besoin du rayonnement de notre étoile pour fonctionner ! Et notamment, dans les trois prochains mois, pour aligner les 18 segments de son miroir de 6,5 m de diamètre.

Une première cible dans la Grande Ourse

Dès que son instrument NIRCam aura assez refroidi, probablement la semaine prochaine, le Webb sera pointé vers l’étoile HD 84406 dans la Grande Ourse. Une étoile choisie pour son éclat dans l’infrarouge et son isolement sur le ciel.

Commencera alors le travail des 132 actuateurs du Webb, 126 sur le miroir primaire et 6 sur le miroir secondaire, qui transformeront ses 18 segments hexagonaux en un seul miroir, avec une précision 10 000 fois meilleure que l’épaisseur d’un cheveu.

 

 

Des images pourraient être diffusées par la Nasa à cette occasion, mais les observations scientifiques ne commenceront qu’à la fin juin, lorsque tous les instruments du Webb auront été mis en route et calibrés.

20 ans d'observation ?

Le JWST ayant été parfaitement injecté sur son orbite de transfert par Ariane 5, il n’a pas eu à puiser beaucoup dans ses réserves de propulseurs pour effectuer ses corrections de trajectoire. Ces réserves permettront donc de le maintenir longtemps sur son orbite autour de L2. Initialement prévu pour fonctionner 5 ans au minimum, le JWST devrait pouvoir observer l’univers pendant près de 20 ans.

Pour plus d'informations sur le Webb et ses objectifs scientifiques, écoutez notre série de podcasts avec six astrophysiciennes et astrophysiciens de la mission.

 

Disponible en kiosque ou sur notre boutique web

Ciel & Espace n°581 et son dossier spécial : Recherche d’intelligences extraterrestres

Ciel & espace 581 de février-mars 2022. Dossier spécial SETI. © C&E

Recevez Ciel & Espace pour moins de 6€/mois

Et beaucoup d'autres avantages avec l'offre numérique.

Voir les offres

Nous avons sélectionné pour vous

  • Podcast : Que signifie vraiment E=mc2 ?

    Trois lettres, un chiffre, un seul symbole mathématique : E=mc2 frappe par sa simplicité, mais sa signification est bien plus profonde qu’il n’y paraît. Comment l’équation découverte par Albert Einstein en 1905 a-t-elle transformé notre compréhension du monde ? Réponse en compagnie d'Alain Riazuelo, auteur de "Pourquoi E=mc2".

  • Starliner s'est amarré à l'ISS

    Le véhicule spatial habitable de Boeing, lancé ce 20 mai depuis Cap Canaveral (Floride), s’est correctement amarré à l’ISS à 2h28 (heure française) cette nuit. Une étape décisive dans sa qualification pour le vol habité.

  • Podcast : Dans le ciel du mois de mai 2022

    Un superbe rapprochement entre Vénus et Jupiter, des étoiles filantes, une éclipse de Lune, et bien d'autres jolis spectacles sont au programme du mois de mai 2022. Découvrez-les dans notre podcast !